Ceux que nous sommes

Ceux que nous sommes

Mélanie Lebas

Un lieu pour se reconnecter

Désireuse d’acheter un terrain à Gautier d’Harcourt, l’ambitieuse Nina se voit proposer un marché : si elle passe un mois à Laplume, son éco-lieu, il vendra. Et si le bonheur était dans ce coin de campagne, non loin de là où elle a grandi ?

> Voir plus Belles Feuilles

10337240
19,90 €

L’ambitieuse Nina est à deux doigts d’obtenir le poste de ses rêves dans l’immobilier. Pour cela, il lui suffit d’acheter un terrain en Normandie à Gautier d’Harcourt… qui ne veut pas vendre. Intrigué par Nina, il lui propose pourtant un marché : si elle passe un mois à Laplume, son éco-lieu, elle aura son terrain. Et si le bonheur était dans ce coin de campagne, non loin de là où elle a grandi et de cette famille qu’elle ne voit plus ?

Guillemet \" L’histoire de Nina est celle d’une jeune femme coupée de ses émotions et des autres, dont le seul but est de démontrer qu’elle peut faire mieux, toujours mieux. Dans ce processus, elle a oublié qui elle était et ne s’est jamais demandé si elle était heureuse. Son séjour dans l’éco-lieu de Laplume va la pousser dans ses retranchements, la forcer à s’ouvrir et à se retrouver. À travers son destin et celui des autres personnages de Ceux que nous sommes, j\'explore des thèmes qui me sont chers : le pardon, la quête de soi et le bonheur. \"  Mélanie Lebas

10337240

Fiche technique

Compilation
Non
Hauteur (mm)
225
Largeur (mm)
140
Auteur
Mélanie Lebas
Type de livre
Noir
Reliure
Brochée
Collection Club
Belles Feuilles
Nombre de pages
266
Poids (Kg)
0.36
Editeur
Editions Liriade
Format
Grand format
Exclusivité
Non

À propos de l’auteur

Mélanie Lebas est ingénieure dans l’aérospatiale, mais rêve d’écrire depuis toujours.

En tentant l’aventure Nouvelles Plumes, elle n’imaginait pas voir son premier roman, Clair de lune, récompensé par le prix de la Romance.

Une belle aventure placée sous le signe de l’amour à lire d’urgence.

Interview de Mélanie Lebas pour Clair de Lune

 

Qu’avez-vous ressenti en apprenant que Clair de Lune avait reçu le prix de la Romance ?

Je n’osais pas y croire, c’était une vraie surprise ! J’ai été submergée par la joie. Voir mon premier roman lauréat du prix de la Romance, je n’aurais jamais pu espérer une si belle récompense, je suis vraiment très heureuse.

 

Avec Clair de Lune, vous vous attaquez à un sujet plutôt tabou, une histoire d’amour entre une Française et un officier Allemand…

Ça l’est heureusement moins aujourd’hui qu’à l’époque ! C’était complètement inavouable pour les Françaises de s’attacher à un Allemand, un ``Boche``. Beaucoup se sont retrouvées tondues à la Libération. Maintenant, les gens savent que ces histoires ont existé, sûrement plus nombreuses que l’on imagine, et je trouve fascinant ces couples qui ont défié la guerre et la haine à leur manière.

 

Pourquoi avoir tenté l’aventure Nouvelles Plumes ?

Déjà, je trouvais le concept très original : un comité de lecture composé de lecteurs bénévoles et passionnés ! Je me suis dit : au mieux, j’ai une chance d’être éditée (mais je n’y croyais pas trop, pour être franche) et au pire, j’aurai des avis critiques qui pourront m’aider à améliorer mon roman, je n’avais donc rien à perdre !

 

Recevoir les encouragements de Marine Ienzer sur votre page Facebook, une bonne surprise ?

Ça m’a fait très plaisir ! Quand j’ai annoncé à Marine que j’allais marcher dans ses pas, trois ans après, on a tout de suite sympathisé. On a pu échanger sur son vécu en tant que lauréate du prix, son expérience avec France Loisirs et Nouvelles Plumes, sur nos habitudes d’écriture aussi. Elle comprend mon excitation, car elle a ressenti la même !