Le sexe des larmes ; pourquoi les femmes pleurent-elles plus et mieux que les hommes ?

Achat Livre : Le sexe des larmes ; pourquoi les femmes pleurent-elles plus et mieux que les hommes ? - Patrick Lemoine
Depuis qu''Hippocrate et ses disciples ont proclamé " la femme deux fois plus mélancolique que l''homme ", la cause semble définitivement entendue : le chagrin, qu''il s''exprime par les larmes ou se traduise par la maladie, est plus souvent l''apanage du beau sexe que celui du sexe dit fort.
D''autant que, circonstance aggravante, les très actuelles déesses Science, Médecine et Épidémiologie, font chorus : la femme, bien plus que l''homme, est soumise aux pressions de son milieu intérieur (température, hormones...) et du milieu ambiant (famille, collègues, saisons, sexisme...). Depuis la nuit des temps, la femme qui souffre communique elle parle, écrit, se pâme ou alors, elle pleure. L''homme, quant à lui, dissimule son chagrin : il construit, frappe, picole ou s''enfuit.
Génétiques, sociales, psychologiques, culturelles, physiologiques, historiques, les larmes des femmes illustrent à leur manière l''aventure éternelle du dialogue entre les sexes. Pourtant les hommes du troisième millénaire semblent de moins en moins craindre de montrer leurs larmes... Et les femmes d''agir. Bientôt, sans doute, en Occident, les larmes seront-elles mixtes...

Ma liste d'envies

Le sexe des larmes ; pourquoi les femmes pleurent-elles plus et mieux que les hommes ?

Le sexe des larmes ; pourquoi les femmes pleurent-elles plus et mieux que les hommes ?

Patrick Lemoine

Caractéristiques du produit :
Livre, 171 pages
Référence : 9782221097489
Editeur : ROBERT LAFFONT
Vente Livre :                                    Le sexe des larmes ; pourquoi les femmes pleurent-elles plus et mieux que les hommes ?
                                     - Patrick Lemoine
Achat Livre : Le sexe des larmes ; pourquoi les femmes pleurent-elles plus et mieux que les hommes ? - Patrick Lemoine

Prix occasion 5,00

Disponible

Le sexe des larmes ; pourquoi les...