Victor - 26 ans

Petite présentation

Je suis professeur des écoles, fan de thrillers et de jeux de société

Mon auteur préféré

Karine Giebel

Mon personnage préféré

Victor Costes

Mon genre préféré

Le Thriller

Ma série préférée

Game of Thrones

J'aime

La bière artisanale, le chocolat blanc et les soirées en famille ou entre amis

Mon endroit préféré pour lire

Mon fauteuil à côté de la cheminée

Le livre que j'emporterais sur une île déserte

Le purgatoire des innocents de Karine Giebel

Tout comme la vague qui s’abat sur l’Océan Pacifique, ce livre provoque une déferlante de suspense et de tension qui nous attend au fil des pages. Le souffle court, ce roman surprend comme les grands thrillers et marquera profondément les esprits.


Tout comme la première vague qui arrive sur Hawaii dans cet ouvrage, je n’ai pas vu venir la déferlante de suspense et de tension qui m’attendait au fil des pages. Boyd Morrison propose un thriller très original puisqu’il se base sur une catastrophe naturelle qui s’est déjà produite et a laissé de sombres traces comme en Asie en 2004.


Ici, nous sommes au Paradis, à Hawaii et aux îles alentours. Et pourtant, l’enfer prend rapidement le dessus. Pas de tueur ni d’enquête dans ce roman. Et malgré cela, l’esprit du thriller est bien présent grâce à une angoisse saisissante et haletante menée par une main de maître ! A chaque chapitre, nous sommes en apnée perpétuelle comme si nous étions emportés nous aussi par ce tsunami. J’ai eu beaucoup de mal à décrocher des pages tellement l’intrigue est prenante. Et l’auteur joue avec nos nerfs car lorsque l’on sent enfin une issue favorable pour les personnages, le sort en décide autrement. Il n’y a aucun temps mort et je ne pensais pas qu’un livre s’inspirant d’un tel phénomène puisse autant me passionner.


D’ailleurs, j’ai particulièrement apprécié les informations sur les relevés, les prévisions, les conséquences d’un tsunami. L’auteur a su intégrer ses recherches sans créer de longueurs et en les rendant vraiment intéressantes et accessibles à tout lecteur. Malgré un climat angoissant, on se rend rapidement compte que cette catastrophe pourrait très bien arrivée à tout moment et que même dans l’un des endroits les plus paradisiaques du monde, le cauchemar peut vite s’immiscer.


Les personnages sont attachants et donnent du rythme à la lecture. On aime particulièrement les suivre dans tout ce qu’ils subissent. J’ai également apprécié les différents parallèles qui permettent d’apercevoir tous les rebondissements à différents degrés et selon différents points de vue. J’ai lâché quelques larmes par moment… La vague est un roman qui m’a profondément marqué et ému, je ne peux que le recommander !


Le ressenti qui me vient à la fin de ma lecture de ce roman est principalement le soulagement. L’impression d’être tenu en haleine constamment est impressionnante. Quand on referme les pages, on se dit « ouf ! » mais de façon positive car un roman qui happe ainsi ses lecteurs, ce n’est pas tous les jours. Pour avoir un tel sentiment, il faut ouvrir ce roman, le dévorer tout en évitant les vagues avec ses héros… Personnages qui sont d’ailleurs attachants et qui permettent des moments d’émotion que l’on peut retrouver dans de tels drames.