Julien - 32 ans

Petite présentation

Je suis passionné par les livres depuis l’école primaire

Mon auteur préféré

Stephen King

Mon personnage préféré

Antigone

Mon genre préféré

La Littérature contemporaine

Mon film préféré

Le Seigneur des Anneaux

J'aime

Lire bien évidemment, écrire, voyager et la nature

Mon endroit préféré pour lire

Mon canapé auquel je suis particulièrement attaché

Le livre que j'emporterais sur une île déserte

Dracula de Bram Stoker

Entre 2030 et 2057, les Terriens colonisent la planète Mars. Ce recueil de nouvelles de Ray Bradbury devenu un grand classique, dépeint la nature humaine dans ce qu’elle a de meilleur et surtout de pire. Car qui peut dire que les choses se passent bien lorsque l’Homme s’installe sur de nouvelles terres ? Qui a dit que ces nouvelles parlaient d’un monde qui n’existait pas ?


La plume de Ray Bradbury est brillante en ce qu’elle réussit à dépeindre avec brio la nature humaine de l’Homme des années 1950 comme celui de 2021. Qualités et défauts des personnages différents qui se succèdent à travers ces nouvelles, sont exposés avec justesse et avec jouissance. Les astronautes sont-ils vraiment des héros ? Les hommes apportent-ils véritablement la civilisation ? La richesse de la langue déployée par l’auteur ravira les amateurs de belle littérature et non seulement les fans de science-fiction (qui trouveront aussi leur bonheur à n’en pas douter).


Les 28 chapitres qui composent ce recueil sont autant de nouvelles différentes qui se répondent. Elles suivent le fil de la colonisation humaine de la planète Mars entre 2030 et 2057. Elles ont été publiées séparément donc à ce titre, elles peuvent se lire de manière dissociée, mais le recueil invite à une lecture chronologique pour construire l’histoire d’ensemble. Cette construction toute particulière a autant une fonction explicative que dramatique. A mesure que l’Homme colonise la planète, il bouleverse le quotidien de ses habitants jusqu’à détruire leur civilisation par accident. Cela n’est pas sans rappeler l’arrivée d’Européens sur le continent américain au XVe siècle…


Le rythme est globalement fluide bien que le changement de personnages et d’années puisse dérouter le lecteur parfois. C’est davantage les aventures de l’ensemble des colonisateurs humains et celles de l’ensemble des Martiens (bien qu’écourtée à cause des humains) que le lecteur suivra, même si quelques personnages récurrents reviendront parfois comme Sam Parkhill, le capitaine Wilder ou le père Peregrine.


Ce livre est un des plus grands classiques de la littérature dite de « science-fiction », donc à ce titre, c’est un passage obligé pour tout amateur du genre, mais il est bien plus que cela. C’est une œuvre qui dit des choses de la nature humaine, un livre psychologique, social et philosophique, nourri d’une poésie remarquable et d’une justesse admirable, entre humour féroce et sensibilité.