Autre : J’ai envie de tenter l’aventure afin de transmettre mon goût pour les livres, de partager mon avis et mes ressentis au sortir d’une lecture et de pousser des gens à lire les livres que j’apprécie le plus et qui me font rêver.

Julien

Age : 32 ans

Petite présentation :  Je suis passionné par les livres depuis l’école primaire. Je n’en suis pas sorti depuis (des livres) et j’en ai indirectement fait mon métier.

Mon auteur préféré : Stephen King

Ma série préférée : Le Seigneur des Anneaux

Mon personnage préféré : Antigone

Mon genre préféré : Littérature contemporaine

J’aime : Lire bien évidemment, écrire, voyager et la nature.

Mon endroit préféré pour lire : Mon canapé auquel je suis particulièrement attaché, mais qui me le rend bien mal puisqu’il est décidément inconfortable !

Si je devais partir sur une île déserte et ne prendre qu’un seul livre, ce serait : Dracula de Bram Stoker

Les livres que j'ai lus au Club cette saison

Ma note: 3/5

Ce livre est un thriller ésotérique teinté d’Histoire classique et efficace : il commence par poser deux faits étranges dans un coin de la tête des lecteurs : un objet mystérieux et une jeune fille prise de convulsions quelques pages plus loin. A partir de cela, la seule envie est de comprendre le lien entre les deux !

Les auteurs nous proposent une plume taillée pour les thrillers ésotériques : elle est bourrée de références, de mystères et facile à lire. Le style de ce livre sera familier aux amateurs de thrillers ésotériques. Il est très accessible et lorsque des complexités apparaissent (références historiques ou culturelles, langues étrangères ou inventées…), elles sont immédiatement expliquées.

Le roman est construit en 33 courts chapitres regroupés en trois parties, chacune correspondant à un temps fort du roman. La première partie est celle des mystères. Le personnage principal, Caitlin O’Hara est présenté avec les personnages secondaires essentiels : son ami Ben, traducteur à l’ONU pour l’ambassadeur indien. L’ambassadeur Pawar, victime d’une tentative d’assassinat alors qu’il tente de négocier la paix avec le Pakistan, sa femme et surtout sa fille, Maanik, victime de convulsions étranges. Les crises se répétant, il devient évident que son état est grave, mais aussi qu’il n’est pas seulement psychiatrique et qu’il semble être de nature peu rationnelle.

La deuxième partie est celle de l’accentuation des crises et voit se dessiner les contours du mystère : celle d’une civilisation mystérieuse et disparue. Des liens sont réalisés entre l’état de Maanik et celui d’autres jeunes de par le monde (une jeune Haïtienne et un jeune iranien). Les pièces du puzzle commencent à s’assembler.

La troisième partie enfin est celle du paroxysme de l’intrigue et des révélations en cascade sur cette civilisation, sur les causes de ces transes et sur l’impact que cela pourrait avoir sur la vie de ces jeunes « connectés » aux âmes. Elle voit aussi arriver une résolution pacifique pour la famille Pawar et entre l’Inde et le Pakistan, mais le Groupe, une organisation secrète « récoltant » et étudiant d’anciens artefacts liés à cette civilisation disparue, n’a pas arrêté ses recherches.

Le rythme va crescendo dans ces 340 pages qui se dévorent tel un thriller. Les chapitres sont courts, équilibrés entre psychologie des personnages, découvertes et action, ce qui ne peut que donner envie au lecteur de poursuivre sa lecture.

Caitlin O’Hara, l’héroïne, apparaît à la fois comme une mère dévouée, une femme d’humour et de caractère et une psychiatre pour enfants déterminée qui prend même les habits d’une aventurière prête à parcourir le monde pour guérir sa patiente.