Autre : J'aime découvrir de nouvelles plumes et de nouveaux univers. Ma bibliothèque c'est un peu ma caverne au trésor, j'aime la regarder, la remplir un peu plus et la décorer. 

Aurélie.C

Age : 30 ans

Petite présentation : Aurélie, 30 ans, toujours un bouquin dans mon sac à main ! Dès que je peux avoir l'occasion de lire je ne la manque jamais (en pause au travail, dans le bus, le métro, en voiture ou dans une salle d'attente, je ne suis jamais sans mon livre !

Mon auteur préféré : Robin Hobb

Ma série préférée : Game of Thrones

Mon personnage préféré : Alice au pays des merveilles

Mon genre préféré : Fantasy

J’aime : J'aime lire, aller au cinéma et depuis peu je me suis mise à la couture !

Mon endroit préféré pour lire : Sur mon canapé, avec un bon plaid douillet sur les jambes et une tasse de thé pas très loin ! Mais quand les beaux jours reviennent, j'aime bouquiner au soleil !

Si je devais partir sur une île déserte et ne prendre qu’un seul livre, ce serait : Harry Potter à l'école des sorciers J.K Rowling

Les livres que j'ai lus au Club cette saison

Ma note: 3/5

Ce livre s’adresse avant tout aux fans de la licence Assassin’s Creed, mais le style d’écriture et l’intrigue captivante permettent que ce roman soit apprécié par un plus grand nombre. A l’intérieur de ses pages on retrouve une héroïne redoutable, des combats épiques, des complots politiques, tout ça à un rythme effréné. Pas le temps de s’ennuyer dans cette traversée de la Grèce antique !

Mon avis sur "Le serment du désert"

Si vous aimez la franchise Assassin’s Creed et que vous avez déjà eu l’occasion de jouer à Origins, ce livre vous apportera un petit plus. Il s’agit ici d’un préquel au jeu permettant aux lecteurs de connaître l’histoire des derniers Medjaÿ d’Egypte, avant de prendre en main le personnage de Bayek.

Vous découvrirez les grandes cités égyptiennes à travers les yeux de personnages communs, loin des palais somptueux et des temples que l’on a l’habitude de voir. Pour ceux qui ne connaissent pas les jeux, ce livre pourra vous sembler un peu long au début mais l’histoire sur les Medjaÿ est intéressante et le livre se lit assez vite.

Je suis une fan inconditionnelle de l’Egypte ancienne. De ce fait, j’étais persuadée que ce livre me permettrait de voyager dans ce pays chargé de légendes et de mystères. Ce fut pourtant une petite déception. Bien que l’on voyage à travers le pays, j’ai eu l’impression que la première moitié du roman n’avait pas du tout de but. Finalement quand l’intrigue autour des Medjaÿ démarre tout s’enchaine très vite et on ne prend presque aucun plaisir à découvrir cette partie de l’histoire. Il y a parfois un cruel manque de description et il n’y a pas vraiment de suspense… De plus, on n’a pas le temps de s’attacher aux personnages. Par rapport à Odyssey - ou l’action était bien plus présente - j’ai vraiment eu l’impression que ce roman ne rendait pas service au jeu vidéo. Il s’agit ici du préquel, certes, mais je ne vois pas ce qu’il apporte… Avec un titre comme Origins, je pensais que l’on découvrirait enfin les origines de la Confrérie des Assassins que l’on retrouve par la suite avec son célèbre héros Altaïr… mais ce n’est pas le cas. On assiste à l’hécatombe des membres de cet ordre et à la survie du dernier Medjaÿ, de fait, le mystère sur la création de l’Ordre reste entier. Cela dit, la plume de l’auteur est intéressante, bien qu’un peu simple, elle a l’avantage d’être sans fioriture. De ce fait le livre se lit plutôt vite. J’ai préféré l’écriture de Gordon Doherty, qui donnait peut-être un peu plus l’impression d’être dans un jeu vidéo, mais qui rendait l’intrigue plus haletante.

Mon avis sur "Odyssey"

Odyssey nous plonge en plein cœur de la Grèce antique. Dans cette lutte sanglante, le destin de Kassandra est aussi éblouissant que légendaire. Un roman épique qui comblera, à n’en pas douter, les amateurs du jeu vidéo. La lecture d’Odyssey a d’abord était un peu laborieuse. J’avais beaucoup de mal à rentrer dans l’histoire à cause de la richesse du vocabulaire qui contient de nombreuses références à la Grèce antique. Je n’ai découvert l’existence du glossaire que tardivement et il m’aurait bien aidé au début ! Mais une fois l’histoire lancée, j’ai vite accroché et j’ai passé un très bon moment. On sent tout de même que c’est l’histoire d’un jeu qui a inspiré ce livre (et non l’inverse) parce qu’on peut presque visualiser les scènes de combat et d’espionnage. Les descriptions sont parfois un peu longues mais je pense qu’elles plairont aux joueurs, qui retrouveront sûrement des éléments du décor, des dialogues et des paysages à travers les mots de l’auteur.

L’intrigue se déroule rapidement, il n’y a pas de temps mort. Kassandra est un personnage fort, elle est déterminée et courageuse. Je me suis vite attachée à elle, j’ai aimé voir son évolution, notamment lorsqu’elle lutte contre « la cage Sparte » qui l’empêche d’éprouver le moindre sentiment.

On croise de nombreux autres personnages et j’ai vraiment eu cette sensation de suivre une quête de jeu avec des gens à aller interroger, espionner ou tuer. Ayant une âme de « gameuse », j’ai aimé cette immersion et cette sensation d’être au cœur d’un scénario. Par contre, au fil de ma lecture, j’avais l’impression que le mode « facile » était enclenché. Kassandra ne rencontre quasiment aucune difficulté, les combats ne durent qu’une ou deux lignes. Elle a beau être une redoutable Sparte, il n’empêche que certains passages manquent de réalismes. L’écoulement du temps est aussi très déroutant. On rencontre Kassandra et son aigle Ikaros vingt ans après la nuit sur le Mont Taygète, et au fil des presque quatre cent pages que compte ce roman, une dizaine d’années s’écoulent à nouveau … pourtant les personnages ne semblent pas vieillir …

La plume de l’auteur est fluide, sans fioriture, malgré quelques scènes un peu trop sanglantes à mon goût et un peu trop réaliste ! En revanche, les détails sur l’époque et les descriptions m’ont entraîné au cœur de l’Hellade et j’ai apprécié mon voyage. Même si l’histoire est une pure fiction, on sent que l’auteur s’est énormément documenté pour rendre son récit le plus réaliste possible. Enfin, je pense que ce roman est clairement destiné au fan de la saga Assassin’s Creed, aux joueurs ou à ceux qui ont aimé le film. Malgré quelques défauts, l’originalité de ce roman, l’intrigue et le personnage principal féminin pourrait tout de même séduire un large public.