Les puissances mondiales sont-elles condamnées au déclin ?

Achat Livre : Les puissances mondiales sont-elles condamnées au déclin ? - Georges-Henri Soutou
L'idée générale est de montrer comment, à un certain degré de puissance et de développement, les grands pays ont été poussés à se " mondialiser ", dépassant ainsi progressivement leurs capacités réelles et entamant, sous l'effet de leur sur-engagement, le processus de leur déclin. Mais derrière cette hypothèse très générale d'un couple logique " mondialisation - déclin " apparaissent immédiatement d'importantes différences. Les exemples britannique et américain frappent l'esprit, à première vue, comme correspondant à cette hypothèse alors que la Russie, l'Allemagne ou la Chine évoquent des évolutions beaucoup plus complexes. Rien n'est univoque : la mondialisation est en général comprise comme un phénomène de nature économique, mais elle comporte aussi des aspects militaires (l'étude des grandes marines est là très éclairante) et idéologiques (très présents du côté des démocraties libérales, qui voient dans le libéralisme la base d'une organisation pacifique du monde, et tout-puissants pour l'URSS). Elle peut d'autre part être considérée comme absolue, être rejetée, ou être équilibrée par un engagement régional. Quant au déclin, il peut être conçu comme absolu, ou relatif, voire être accepté comme étant la marque d'un rattrapage normal par les pays émergents dans le cadre de la mondialisation.

Ma liste d'envies

Les puissances mondiales sont-elles condamnées au déclin ?

Les puissances mondiales sont-elles condamnées au déclin ?

Georges-Henri Soutou

Caractéristiques du produit :
Livre, 110 pages
Référence : 9782705684365
Editeur : HERMANN
Vente Livre :                                    Les puissances mondiales sont-elles condamnées au déclin ?
                                     - Georges-Henri Soutou
Achat Livre : Les puissances mondiales sont-elles condamnées au déclin ? - Georges-Henri Soutou

Prix occasion 5,40

disponible

Les puissances mondiales sont-elles...