Auteurs mais aussi lecteurs, ils vous présentent leurs derniers coups de foudre littéraires !
Un choix éclectique de romans qui ne devraient pas vous laisser indifférents.

LE COMITE D'AUTEURS, COMPLICE DE VOS LECTURES, VOUS RECOMMANDE...

Le choix de MICHEL BUSSI

« La vie oblige souvent à renoncer à deux ingrédients essentiels... L’enfance et la folie... On espère toujours les retrouver dans les livres. C’est la magie du roman d’Olivier Bourdeaut, mettre en scène une folie d’adulte à travers le regard d’un enfant... C’est drôle et bouleversant. Poétique et émouvant. Sensuel et cruel. À la fois valse et flamenco. Un livre feel-good burlesque et déjanté, où l’on ne sait plus si l’on rit ou si l’on pleure. Alors ne vous privez pas, invitez-vous à la fête. La porte est grande ouverte. »

Le choix de FRANCOISE CHANDERNAGOR

« C’est l’histoire d’une ambition accomplie et d’un amour déçu : né au Caire vers 1920 dans un taudis du quartier juif, Zohar parvient, à force d’audaces, à s’élever jusqu’à la cour du roi Farouk. Mais celle qu’il aime, il ne peut l’épouser : en Égypte, s’unir à sa “soeur de lait” est regardé comme incestueux. Et c’est finalement la couche du monarque corrompu que partagera la “soeur” arabe bien-aimée… Dans une langue superbe, Tobie Nathan a écrit le roman d’une double nostalgie : celle d’un amour interdit et d’un pays disparu - l’Égypte joyeuse et tolérante d’avant la Révolution. »

Le choix de PATRICK POIVRE D’ARVOR

« Quel nom ! Quel surnom ! Mais aussi quel destin ! La dite Mousseline était ainsi appelée par sa mère, Marie-Antoinette. Pendant douze ans, une enfance de princesse à Versailles puis l’enfer : trois ans d’emprisonnement, son père, sa mère et sa tante décapités… Marie-Thérèse Charlotte, dite Madame Royale, va se sortir de ces drames et de trois révolutions. Sylvie Yvert lui tient délicatement la main pour rédiger ses mémoires en 1850. C’est passionnant et très émouvant. »

Le choix de GILLES LAPOUGE

« Catherine Poulain naît à Manosque. Quand elle a 20 ans, elle trouve que cette ville est trop près. Elle préfère les lointains. Elle court en Alaska. Elle se fait embaucher sur un bateau pour pêcher la morue noire. Dix années sur les mers terribles. Elle se blesse, elle est pleine de joie. Elle aime les vagues comme des murs de glace, la nuit et le jour mélangés, les vents hurleurs. Son livre paraît en 20I6. Trois mois plus tard, il est traduit en neuf langues et il a reçu cinq ou six prix littéraires. Pourquoi pareil engouement ? La violence de cette vie. Et l’écriture, la beauté folle de l’écriture. »

Le choix de TATIANA DE ROSNAY

« Bruxelles. Une mère, une grand-mère. Un hôtel particulier. Un parfum. Des secrets… Il y a des histoires de famille sombres et violentes qui meurtrissent, qui laissent des traces, pour toujours. Mais il y a aussi comment en parler, comment dire les choses, comment vivre avec ces traces et s’en défaire. Le livre d’Isabelle Spaak, un bijou de nostalgie et de délicatesse, redonne espoir. Avec le noir qui a estampillé sa vie, elle tisse l’avenir, la résilience, l’envolée vers la lumière. »

Le choix de FRANZ-OLIVIER GIESBERT

« Prix Goncourt 1959, c’est l’un des chefs-d’oeuvre du XXe siècle. L’histoire d’une longue lignée de Juifs dont le dernier, Ernie Lévy, arrive dans le camp de concentration de Drancy, en 1943. Pas de pathos mais une voix brûlante qui nous raconte le périple à travers les siècles d’un monde englouti. C’est comme une mélopée que l’on écoute en tremblant, le coeur battant, le coeur serré. On a souvent dit qu’André Schwarz-Bart était l’homme d’un seul livre, mais quel livre que celui-là, poétique, lyrique et inspiré ! »

Le choix de AMELIE NOTHOMB

« Suite à un naufrage, une petite communauté de Japonais se retrouve sur une île déserte au large des Philippines. Parmi eux, une seule femme, Kiyoko, 46 ans, pas terrible physiquement - mais qui, forte de son monopole, va régner sur les convoitises érotiques de tous les hommes. Elle qui, à Tokyo, avait une vie moyenne et ennuyeuse, devient comme une reine de légende. Cette fable cruelle et drôle a connu au Japon un succès considérable. »