Marcel Marceau, la poésie du silence

,

Achat Livre : Marcel Marceau, la poésie du silence - Remi David - Florence Salzano

Et Joubert sur l'Adige, et Marceau sur le Rhin : Labande Ratapouille : c'est le nom qu'a donné le jeune Marcel à sa petite troupe de théâtre, quand il a une dizaine d'années. Celui qu'on connaîtra par la suite sous le nom de " Marcel Marceau " s'appelle encore " Marcel Mangel ", et il a déjà le goût du spectacle. Avec d'autres enfants, il adore raconter des histoires, se déguiser ou reconstituer des scènes tirées de films de gangsters. Mais ce qu'il aime par-dessus tout, c'est imiter Charlot, le personnage muet de Charlie Chaplin qu'il a découvert au cinéma dès l'âge de quatre ans. Marcel est né à Strasbourg en 1923. A l'école, il découvre la poésie: il est très doué en récitation, ce qui ne l'empêche pas, déjà, d'apprécier le silence aussi.
En septembre 1939, la France entre en guerre. Le frère de Marcel, Simon, joue un rôle important dans la Résistance, et Marcel l'aide à mener certaines actions. Très vite, les deux frères apparaissent sur la liste des hommes recherchés par la Gestapo. Marcel doit absolument se trouver un nouveau nom. Lui qui aimait tant les récitations se rappelle alors un passage de Victor Hugo, dans Les Châtiments, évoquant les conquêtes napoléoniennes : " Et Joubert sur l'Adige, et Marceau sur le Rhin ". Deux noms de généraux, associés à deux noms de fleuves. Puisqu'il est né justement dans le département du Bas-Rhin, il décide de retenir le beau nom de " Marceau " pour se faire appeler désormais " Marcel Marceau ". Ce nom, il le gardera toute sa vie, en hommage d'une certaine manière à celles et ceux qui ont été torturés, déportés ; pour que l'on n'oublie pas cette époque, et l'horreur que l'on vivait.

Les Enfants du paradis : Alors qu'il a une vingtaine d'années, Marcel Marceau décide de passer une audition pour suivre les cours de Charles Dullin. C'est là qu'il va faire une rencontre déterminante, qui lui donnera envie de faire du mime : celle d'Etienne Decroux. Decroux enseigne l'expression corporelle dans l'école de Dullin et développe les premiers éléments du mime moderne, cette discipline si étonnante et si belle, qui remonte à l'Antiquité grecque et où, dans le silence, c'est le corps du comédien qui parle, avec ses mains, son visage, ses yeux... Fasciné, Marceau décide de devenir mime. Marcel rencontre aussi à l'école un ancien élève de Decroux devenu à son tour enseignant : Jean-Louis Barrault. Marceau connaît bien cet acteur, qu'il a vu au cinéma, dans Les Enfants du paradis où Jean-Louis Barrault y interprète le mime Baptiste. Le film connaît un succès retentissant, il fait découvrir et aimer le mime à un nombre incroyable de gens ! Admiratif de son travail, Marceau rejoint Jean-Louis Barrault et sa troupe. Mais, très vite, il les quitte pour voler de ses propres ailes... En 1947, il fonde sa compagnie : la première et la seule au monde qui soit entièrement dédiée au mime !

Bip : La même année, à vingt-quatre ans, il crée le personnage muet qui de toute sa vie ne le quittera plus: Bip. C'est un drôle de zigoto ce Bip. Il a la bouche très rouge et le visage très blanc. Il porte sur la tête un étonnant chapeau haut de forme avec une fleur. C'est toute une tradition du Pierrot, ce personnage de théâtre un peu lunaire, habillé tout en blanc, qui inspire Marceau pour créer Bip. Mais il invente avec lui une nouvelle manière de jouer, de s'exprimer avec son corps, de faire du mime. Capable de passer en un clin d'oeil de la joie la plus grande à la tristesse la plus profonde, il réussit, comme par magie, à faire apparaître tout un monde sur scène avec son corps : un mouvement de doigts et on dirait que ses mains se transforment en oiseau. Une jambe qui se lève et on a vraiment l'impression que Bip est en train de monter un escalier. Avec seulement quelques gestes, le mime Marceau parvient à créer sur scène un monde à lui, un monde fait de silence et de poésie.

Un mime traverse le mur des langues : Comme la musique ou la danse, le mime n'a pas besoin des mots pour toucher les publics du monde entier. Marceau se met à tourner dans le monde entier, en Allemagne, aux Etats-Unis, au Japon, où les acteurs de théâtre ont recours à des gestes eux aussi très précis. Ce pays d'Asie le déclarera même " trésor national vivant " ! De l'autre côté du Pacifique, c'est le chanteur Michael Jackson, le roi de la pop, qui l'encense. Il va jusqu'à avouer que, pour créer son célèbre mouvement du moonwalk, où il donne l'impression de glisser sur le sol, il s'est inspiré du mime Marceau et de sa marche contre le vent. Bref, partout dans le monde, Marceau, pour le plus grand plaisir du public, pousse son cri silencieux. En 1967, par hasard, il croise à l'aéroport d'Orly celui qui fut toute sa vie son idole : Charlie Chaplin ! Marceau trouve mal les mots pour lui dire à quel point il aura compté pour lui dans sa vie. Plutôt que de parler, tous les deux se mettent à imiter Charlot et sa manière de marcher, avant que chacun ne parte prendre son vol.

L'école internationale de mimodrame de Paris "Marcel Marceau": Ovationné aux quatre coins du monde, le mime Marceau rêve aussi d'enseigner, de transmettre son amour du mime. Il ouvre ainsi une école à Paris, en 1978. Le 22 septembre 2007, Marceau, qui aimait se présenter comme " l'homme du silence " se tait vraiment, et on l'enterre au cimetière du Père Lachaise. Aujourd'hui encore, la voie qu'il a ouverte continue d'exister, avec depuis, plusieurs dizaines de compagnies et d'écoles de mime partout dans le monde !

Ma liste d'envies

Marcel Marceau, la poésie du silence

Marcel Marceau, la poésie du silence

Remi David

Florence Salzano

Caractéristiques du produit :
Livre, 48 pages
Référence : 9782919372522
Editeur : A DOS D'ANE
Vente Livre :                                    Marcel Marceau, la poésie du silence
                                     - Remi David  - Florence Salzano
Achat Livre : Marcel Marceau, la poésie du silence - Remi David - Florence Salzano

Prix 7,50

disponible

Marcel Marceau, la poésie du silence