Léopold Sédar Senghor, le poète des paroles qui durent

,

Achat Livre : Léopold Sédar Senghor, le poète des paroles qui durent - Veronique Tadjo - William Wilson

Joâl, le village natal tant aimé: L'enfant court se rend avec impatience sur la grande place où une fête bat son plein. Soudain, la voix d'une femme s'élève. C'est une griotte, chanteuse, conteuse et poétesse. L'enfant l'écoute, fasciné. Il pense que le village est un royaume peuplé d'êtres fabuleux. Ce petit garçon si heureux s'appelle Léopold Sédar Senghor. Il deviendra l'un des plus grands poètes de son temps. Il sera élu Président de la République du Sénégal, son pays !
Le chemin de l'école: Le père de Léopold veut qu'il aille à " l'école des Blancs ", c'est-à-dire qu'il apprenne à lire et à écrire en français. Au début, tout lui semble pittoresque dans le français, " jusqu'à la musique des mots ", dira-t-il beaucoup plus tard. Il découvre une nouvelle façon de penser, de voir la vie. Et ce contraste le passionne. Il devine également que l'écriture sera une arme pour la liberté.

Paris, la ville des poètes : Senghor quitte le Sénégal à l'âge de 22 ans pour continuer ses études à Paris. Il se lie d'amitié avec Aimé Césaire de la Martinique et Léon-Gontran Damas de Guyane, qui deviendront comme lui, de grands poètes. Césaire invente " La Négritude ", une idée très nouvelle pour l'époque. Pour Senghor, enthousiaste, il s'agit de mettre en valeur la culture africaine dans ce qu'elle a de meilleur à offrir au monde. Plus tard, dans ses poèmes, il utilisera souvent le masque sculpté traditionnellement comme symbole de la beauté de l'art africain.
La guerre: Hélas, en Europe, la Deuxième Guerre mondiale s'annonce. En 1939, Senghor, comme beaucoup d'autres, est mobilisé. Il est fait prisonnier et passera deux ans derrière les barbelés, manquant de justesse d'être exécuté. Pour ne pas sombrer dans le désespoir, il écrit de longs poèmes dans lesquels il exprime son rejet de la guerre et de la souffrance qu'elle entraîne. Après guerre, ses poèmes sont publiés avec succès.
Monsieur le Président de la République du Sénégal: Senghor entreprend des voyages réguliers au Sénégal de manière à se plonger dans les affaires politiques de son pays. En tant que militant, il doit intervenir au Sénégal et en France. Il réussit à se faire élire député à l'Assemblée nationale française où les colonies ont enfin d'obtenu le droit d'être représentées. Par la suite, il occupe même un poste de ministre. Le 20 août 1960, le Sénégal proclame son indépendance. Senghor est élu Président de la nouvelle République ! Il compose lui-même l'hymne national !
Le poète des paroles qui durent: Ni la politique, ni la guerre, ni les honneurs, n'ont pu le détourner de l'écriture. Chez lui, l'action va de pair avec le rêve et la pensée. Les mots ont un pouvoir de création. Et c'est pourquoi sa poésie contient tant de symboles. Il aime les légendes, les épopées guerrières et les différents mythes qui expliquent la création du monde. La poésie est précieuse. Elle est à la fois chant, parole et musique.

Un pont de douceur : Toute sa vie, Senghor a cherché à montrer qu'il est possible d'être très attaché à sa culture et en même temps d'être ouvert au monde extérieur. Nos parents, nos grands-parents viennent probablement de diverses régions, alors nous sommes tous un peu mélangés, un peu étrangers même dans notre pays. En ce qui le concerne par exemple, il a trois noms, et donc il considère qu'il a trois origines. Un pont de douceur les relie.

Ma liste d'envies

Léopold Sédar Senghor, le poète des paroles qui durent

Léopold Sédar Senghor, le poète des paroles qui durent

Veronique Tadjo

William Wilson

Caractéristiques du produit :
Livre, 48 pages
Référence : 9782919372348
Editeur : A DOS D'ANE
Vente Livre :                                    Léopold Sédar Senghor, le poète des paroles qui durent
                                     - Veronique Tadjo  - William Wilson
Achat Livre : Léopold Sédar Senghor, le poète des paroles qui durent - Veronique Tadjo - William Wilson

Prix 7,50

disponible

Léopold Sédar Senghor,...