Le secret des glaces
700 pages
Couverture souple
Réf : 408045
Avec ce livre, cumulez 10 Points Club
Ne faites confiance à personne...
Résumé
Zoé est L’Élue, l’héritière d’une lignée de femmes chargées de protéger un secret ancestral. Elle ne le découvre que lorsque des tueurs surgissent et l’entraînent dans une course folle qui la mènera aux confins de la Sibérie. Pour Zoé, le temps presse : elle doit non seulement rester en vie, mais aussi comprendre ce qu’est le Secret pour parvenir à le préserver. Dans sa quête, parsemée d’énigmes et de symboles à décrypter, elle est aidée par un agent spécial. Mais est-il vraiment son allié ?
Avis Top Lecteur
« Inspirez et plongez dans un tourbillon vertigineux mêlant fantastique, action, voyages, célèbres assassinats énigmatiques du XXe siècle, humour, amour, bien et mal. L’héroïne est belle, ingénieuse, intrépide avec un grand cœur comme toutes les femmes rêvent de l’être ; le héros est fort, sombre et charismatique comme toutes les femmes rêvent d’avoir. Ce cocktail détonant va rebooster votre quotidien. Un livre qui vous laisse à bout de souffle tant son rythme est intense. Chaque chapitre éclaire et trouble le précédent. Cette histoire sensationnelle reste dans votre tête nuit et jour, tous les éléments sont passés en revue pour être sûr d’avoir les clés afin de décrypter toutes les énigmes. »

Ludivine Gau


« Ce livre se lit facilement, les scènes sont imagées et notamment les scènes d’actions très visuelles. Le rythme varie selon l’intensité des événements. On reste haletant à chaque fin de chapitre et notre envie d’en découvrir davantage ne nous quitte pas jusqu’à la fin. Idéal quand on voyage, en vacances, ou tout simplement si l’on a envie de s’aérer la tête. Le suspense ne vous lâche pas et incite le lecteur à se poser de nombreuses questions. Je dirais aussi qu’il est au goût du jour au niveau vocabulaire et vous vous surprendrez à rire malgré la gravité de certains faits. Ça déménage ! »

Nathalie Terisse
Moyenne des avis :Les avis des internautesNombre d'avis :47
Le 31 décembre 2011
génial
J'ai vraiment adoré ce livre, plein de suspense et qui m'a tenu en haleine jusqu'à la fin ! Vraiment je le recommande !
Il y a 1 commentaire associé à cet avis.
Si vous souhaitez commenter cet avis, merci de vous identifier en cliquant ici.
Remarque de PEPITOU du 04/01/12
Je suis d'accord avec vous.
valdragonne
Le 06 janvier 2012
Le secret des glaces
C'est un super livre, je le conseille à tout le monde même à ceux qui n'aiment pas trop lire car ça bouge tout le temps. Quand on commence, on va jusqu'au bout du livre.
Il n'y a pas de commentaire associé à cet avis.
sonia77
Le 28 janvier 2012
Rythme effréné
Rebondissements, rythme endiablé... pas de répit pour nos héros. Ce livre vous tient en haleine jusqu'à la fin.
Il n'y a pas de commentaire associé à cet avis.
Le 27 décembre 2011
Suspense quand tu nous tiens !
De nos jours, San Francisco. " A la seconde où l'étranger entra dans le cercle de lumière projeté par leur feu de camp, Rosie sut qu'il venait pour la tuer. " Zoé est également poursuivie par des tueurs. Pour leur échapper et découvrir le "secret" de sa lignée, elle part dans une course folle... Course folle ! C'est ça ! Ouh oooouh ! Pas de répit. Pas de repos. Zoé se sauve, plonge, court, saute ! Elle veut comprendre, elle ne veut pas lâcher le morceau. Se méfier de tout le monde, mais... Le secret est là, tout près mais on ne sait pas ce que c'est ! Il faut attendre pratiquement la 250e page pour le connaître... ou pas ! Ca part dans tous les sens et il faut bien s'accrocher dans les histoires des différents personnages, qui sont toutes à... rebondissements ! Philip Carter est le pseudonyme d'un célèbre auteur de best-sellers ! Mais qui est-ce ? Enfin, bravo M. Carter !
Il y a 1 commentaire associé à cet avis.
Si vous souhaitez commenter cet avis, merci de vous identifier en cliquant ici.
Remarque de Mic du 28/12/11
Derrière Carter ? Steve Berry ... L'histoire me semble un peu "bébête". MIC.
PEPITOU
Le 04 janvier 2012
Superbe !
Ce livre est tout simplement passionant. Et les personnages sont très attachants.
Il n'y a pas de commentaire associé à cet avis.
QUAGLIERI SABINE
Le 05 janvier 2012
Le secret des glaces
Ce livre est prenant, si vous mettez le nez dedans, il vous est impossible de le lâcher . En le lisant, j'ai pensé qu'il ferait un super film d'action avec une vraie histoire tant il y a de rebondissements. Vraiment super !
Il y a 1 commentaire associé à cet avis.
Si vous souhaitez commenter cet avis, merci de vous identifier en cliquant ici.
Remarque de Lydia du 10/07/12
Tout à fait d'accord. J'ai eu la même idée pour le film. A lire absolument.
fabmika
Le 28 janvier 2012
Super livre
Moi qui ne lis que très rarement, je l'ai lu d'une seule traite. Super livre bien écrit et qui nous tient en haleine, jusqu'à la fin. Mais avec quelques passages un peu longs ! Mais je le recommande sans hésiter !
Il y a 1 commentaire associé à cet avis.
Si vous souhaitez commenter cet avis, merci de vous identifier en cliquant ici.
Remarque de larzouille du 04/02/12
Moi, j'ai du mal, je trouve le début très long, j'espère vite rentrer dedans...
rockpunk
Le 23 janvier 2012
Super !
Roman palpitant qui m'a vraiment scotché du début jusqu'à la fin car une fois commencé, impossible de m'arrêter !!! J'ai adoré !! Merci France Loisirs de nous faire découvrir des livres en avant-première.
Il n'y a pas de commentaire associé à cet avis.
Le 12 février 2012
Magie
Cet extrait me plait c'est magique et super bien! je le voudrais bien !! Ce livre doit me plaire c'est mon genre de livre!!
Il n'y a pas de commentaire associé à cet avis.
Antho
Le 18 février 2012
Le secret des glaces
Les vendeuses m'ont conseillé ce livre mais vraiment il est pas terrible... Si vous êtes genre Eragon, Percy Jackson, Mercy Thompson, passez votre chemin.
Il y a 2 commentaires associés à cet avis
Si vous souhaitez commenter cet avis, merci de vous identifier en cliquant ici.
Remarque de Aurore Rouzier du 12/05/12
Je ne suis pas d'accord... Soit, la romance peut paraître un peu mielleuse de temps à autre, mais nous restons ici dans un univers beaucoup moins "enfant/ado" et manichéen... mais c'est mon point de vue...
Remarque de LAURENT DAYAN du 07/10/12
Pas d'accord non plus. J'ai dévoré ce bouquin juste après la saga Eragon et juste avant la saga Chérub, et j'ai pourtant adoré tous ces bouquins.
Le 13 février 2012
génial
Ce roman est tout simplement génial, diabolique et interrogateur. Une fois commencé,on ne peut plus s'arrêter, merci à l'auteur et félicitations.
Il n'y a pas de commentaire associé à cet avis.
Le 02 janvier 2012
Passionnant !
Difficile d'arrêter de lire, tellement l'histoire est prenante ! Je le recommande !
Il y a 1 commentaire associé à cet avis.
Si vous souhaitez commenter cet avis, merci de vous identifier en cliquant ici.
Remarque de framboise du 28/01/12
Tout à fait d'accord avec toi. Heureusement qu'il y avait à faire ailleurs sinon en deux jours, il était fini. Trop bien.
Angel21
Le 22 janvier 2012
Passionnant !
Une fois qu'on s'y est plongé, on le lâche plus. L'histoire des personnages à rebondissement est attirante. L'histoire est attrayante même si le coup du célèbre Psdt des USA est un peu gros ! Le livre se lit facilement. Alors plongez dedans aussi.
Il y a 1 commentaire associé à cet avis.
Si vous souhaitez commenter cet avis, merci de vous identifier en cliquant ici.
Remarque de stéphane pilate du 02/02/12
Cette vision du "Grand Assassinat" me rappelle l'approche de James Ellroy dans "American Tabloid"... N'est-ce qu'un hasard ??
nininha
Le 27 février 2012
Génial !!
Personnages principaux attachants !!! Une bistoire entre la réalité et la fiction !!! Que faut-il croire réellement ?? Pas de répit pendant toute l'intrigue. Difficile de lâcher le roman une fois commencé !!!!
Il n'y a pas de commentaire associé à cet avis.
tyliapop
Le 18 janvier 2012
Génial !
Beaucoup de suspense du début à la fin, on retient son souffle, vraiment génial ! Je le recommande.
Il n'y a pas de commentaire associé à cet avis.
tidou
Le 25 janvier 2012
Super
Super roman que j'ai lu facilement car très agréable à lire. Il est difficile à lâcher et prenant. Passionnant, juste les toutes dernières pages sont décevantes. Il mérite 9 sur 10.
Il n'y a pas de commentaire associé à cet avis.
tidou
Le 03 février 2012
Super
Super bouquin impossible à lâcher, envoûtant. Un peu dangereux en période de grands froids car comme vous n'arrivez pas à le lâcher, risque de gelures du bout des doigts. Il vous fait voyager et mélange suspense et fantastique. 9 sur 10 car l'épilogue est un peu décevant.
Il n'y a pas de commentaire associé à cet avis.
Tonios
Le 29 février 2012
Top
Facile à lire, et on se projette facilement dans l'action car proche des scénarios de films hollywoodiens. Je recommande fortement.... de l'action et que l'action.... Bonne lecture.
Il n'y a pas de commentaire associé à cet avis.
sandceci
Le 23 mars 2012
Passionnant !!!!!!
Vous ne pouvez pas vous arrêter de lire !!! Histoire très prenante, je le recommande fortement.
Il n'y a pas de commentaire associé à cet avis.
Le 19 janvier 2012
Ebouriffant !
J'ai adoré ce livre. Le suspense est au rendez-vous avec beaucoup d'action et le rythme ne ralentit absolument pas au fil des pages. J'ai été happée par cette histoire et les personnages sont bien décrits. Zoé est attachante et Ry O'Malley bien mystérieux... Si vous voulez passer un excellent moment, je vous recommande ce livre et une fois que l'on commence à le lire, il est difficile de ne pas aller jusqu'au bout !
Il y a 1 commentaire associé à cet avis.
Si vous souhaitez commenter cet avis, merci de vous identifier en cliquant ici.
Remarque de christine reisacher du 08/02/12
Alors pouquoi ne pas mettre les 5 étoiles qu'il mérite ???
Le 13 février 2012
Pour ce qui ont apprécié Da vinci code
Livre agréable !!! Si vous avez aimé Da Vinci Code, Ange et demon ! On y retrouve aussi le style des livres de John Grisham comme la Firme ou l'affaire Pelican !
Il n'y a pas de commentaire associé à cet avis.
mariel
Le 22 février 2012
Le secret des glaces
Un pur plaisir !!! Je n'ai pas tout à fait fini de lire ce livre, mais le recommande dès à présent ! De l'action, de l'amour, de la cruauté, une énigme - voire deux..., de la haine, du suspense : tous les ingrédiants sont réunis pour ne pas lâcher ce livre passionant.
Il n'y a pas de commentaire associé à cet avis.
Yoarouke
Le 12 mai 2012
Un mélange d'ingédients qui fonctionne à tous les coups !
Des faits historiques revisités, de l'action à la James Bond, du suspense, des trahisons, des retournements de situations, une romance à faire battre les coeurs de toutes fleurs bleues (dont je fais partie) et un peu de fantastique... bref,de quoi passer un très bon moment !!! Les + : - une écriture lisible sans chichis et bien menée... - les actions se suivent et s'enchaînent, de quoi ne jamais se lasser... - l'intégration de faits historiques qui donne envie d'en savoir plus sur certaines périodes de l'Histoire des USA et de Russie. Les - : - l'évolution de cerains personnages se fait trop rapidement à mon goût (je n'en dirai pas plus au risque de trop en dire!) Conclusion : tout un univers que j'apprécie particulièrement et que je conseille à tous les adeptes du genre. NOTE : 5/6
Il n'y a pas de commentaire associé à cet avis.
SD
Le 28 février 2012
A lire absolument
Une histoire pleine de secrets qui nous emmène vers des terres inconnues et peu fréquentées ! A lire...
Il n'y a pas de commentaire associé à cet avis.
birdy
Le 10 avril 2012
Superbe
Génial, superbement écrit, dès les premières pages j'étais dans l'histoire qui vous pousse à toujours lire la suite. Une fois commencée, l'intrigue vous attire encore plus loin à ne plus pouvoir s'arrêter de lire. Je le conseille fortement car superbe livre et bravo à l'écrivain et son équipe.
Il n'y a pas de commentaire associé à cet avis.
Jully
Le 06 avril 2012
Envoûtant, passionnant, intriguant
Une histoire qu'on ne se lasse absolument pas de lire. Jusqu'à la fin le suspense reste entier. J'ai pris un réel plaisir à chaque page. Livre que je recommande à tout le monde.
Il n'y a pas de commentaire associé à cet avis.
Le 09 mai 2012
Le Secret des Glaces, Philip Carter
Autant vous annoncer de suite la couleur, les premiers chapitres de ce livre ne se lisent pas facilement ! Les personnages, multiples, leurs histoires, complexes, et l'auteur, facétieux, qui prend tout son temps pour les relater dans le détail... Si je n'avais pas lu autant de critiques favorables sur ce livre, je l'aurais sans doute même abandonné ! Agacée et piquée au vif par la curiosité, je me suis posée 1001 questions pour tenter de comprendre quel était le véritable fil conducteur de cette curieuse intrigue mais une fois au coeur de l'action, impossible d'en décrocher une seule seconde ! Le rythme et le suspense haletants, les scènes d'action omniprésentes et surtout cet étrange secret qui entoure l'autel d'ossement m'ont littéralement prise à la gorge et divertie comme jamais ! La confusion des premiers chapitres fut finalement vite oubliée et les pièces du puzzle se sont parfaitement mises en place au fil des pages. Difficile d'en dire davantage sans dévoiler trop des secrets que l'auteur a échaufaudés pour le plus grand plaisir de ses lecteurs... Lisez "Le Secret des Glaces" et vous comprendrez vous aussi pourquoi et comment les vies de chacun des protagonistes sont à ce point liées à la vie à la mort... Et ce qu'est cet autel d'ossement qui donne lieu à tant de mystères, de secrets et attire tant de convoitise... Dans la même veine que le Da Vinci Code, Philip Carter signe un roman passionnant qui vous entraînera sans nul doute au bout de la nuit...
Il n'y a pas de commentaire associé à cet avis.
LAURALINE
Le 09 mars 2012
Très bon roman
C'est un très bon roman ! Au début, j'ai pensé que ce serait un roman ésotérique sur la Déesse-mère, mais pas du tout !! Il s'agit d'un thriller en bonne et due forme, que l'on ne peut lâcher une fois commencé. Pas de temps mort, de l'action tout le temps, des montées d'adrénaline, la traversée de l'Histoire avec un grand H. Il y a des histoires dans l'histoire, sous forme de souvenirs ou de lettres, ce qui donne du rythme au roman. Les personnages principaux sont attachants : Zoé et toutes ses ascendantes, Ry et ses souffrances. Autour d'eux gravite toute une ronde de personnages, des méchants essentiellement. J'ai beaucoup aimé cette lecture que je vous recommande.
Il n'y a pas de commentaire associé à cet avis.
lna75
Le 25 février 2012
Superbe !!
C'est un livre génial, très prenant ! Impossible de fermer le livre ! Beaucoup de suspense, personnages très attachants... j'ai adoré et je le recommande vivement ! Cette histoire ferait un film superbe !
Il n'y a pas de commentaire associé à cet avis.
DOM77
Le 21 février 2012
Bon suspense
Beaucoup de mal à rentrer dans l'histoire, et puis de page en page j'ai suivi les aventures de Zoé et j'ai passé un bon moment.
Il n'y a pas de commentaire associé à cet avis.
xiaohua
Le 14 mars 2012
Envoûtant
Un peu de mal à tout situer au départ entre les lieux et les époques, puis soudain me voilà emportée par l'intrigue, incapable d'éteindre ma lumière tellement j'avais envie de connaitre la suite... C'est pour moi le meilleur critère, merci Philip Carter ;-)
Il n'y a pas de commentaire associé à cet avis.
Le 18 février 2012
Bon livre
Livre très sympa à lire, l'intrigue était au rendez-vous.
Il n'y a pas de commentaire associé à cet avis.
Le 23 mars 2012
Le froid secret
Pas mal j'admets, c'est le premier livre que m'a conseillé une vendeuse de France Loisirs, une petite baisse avant l'arrivée à Paris, mais ça repart de plus belle. Bon récit, belle description, bon thriller !!!
Il n'y a pas de commentaire associé à cet avis.
Le 31 mars 2012
Surprise !
Au démarrage, on a l'impression malencontreuse d'un roman un peu trop facile, on découvre une héroïne avec un sacré caractère, un homme un vrai, une histoire d'amour ou deux, un zeste de mysticisme dans la vie pas très rangée de JFK, de vrais méchants, des histoires de sorcières et de mafieux Russes... un mélange réjouissant, un sacré rythme, une lecture aisée... ça ferait un bon film tout ça !
Il n'y a pas de commentaire associé à cet avis.
Le 27 avril 2012
Un livre plein de secrets !
Un super livre, avec du suspense, de l'amour, de l'aventure ! Une histoire bien tournée, pleine de rebondissements, qui nous donne envie de lire la suite ! Des personnages hors du commun, auxquels on ne peut s'identifier, ce qui permet de s'évader, le temps de la lecture ! A recommander !!
Il n'y a pas de commentaire associé à cet avis.
fran2704
Le 24 mars 2012
Un bon suspense
Une intrigue bien ficelée racontant l'histoire d'une même lignée de femmes avec un grand secret. Un suspense haletant et une histoire d'amour à se poser la question sur la sincérité de ce Ry envers Zoé !
Il n'y a pas de commentaire associé à cet avis.
Le 29 mars 2012
Déçu
Déçu... Non pas par l'intrigue qui est intéressante, mais plutôt par l'écriture... Un commentaire de ce livre dit qu'il "se lit facilement" ! Eh bien, effectivement, il tient plus de la rédaction d'un enfant de dix ans que du roman annoncé et promu par France Loisirs ! J'ai trouvé ce livre très fatiguant à lire car toutes les deux pages, vous devez faire un effort pour tenter de faire abstraction du vocabulaire et des tournures de rue employés en vous rappelant le prix que vous l'avez acheté ! A qui la faute, à l'auteur (qui est avocat) ou au traducteur (qui traduirait peut-être de l'américain littéralement) ? En conclusion, malgré une intrigue qui pourrait inspirer de bons auteurs/traducteurs, il s'agit d'un livre que vous pourriez donner à votre enfant afin d'éviter qu'il ne s'abrutisse devant Titeuf à la télévision, mais ne croyez pas qu'il cultivera son vocabulaire. Une question : pourquoi en avoir fait la promotion (au détriment, peut-être, d'autres ouvrages plus méritants) ?
Il n'y a pas de commentaire associé à cet avis.
flobouquine
Le 13 avril 2012
Rythmé !
J'ai adoréééé ! Bonne intrigue, très rythmée, avec rebondissements ! Je l'ai lu d'une traite. Je le recommande vivement.
Il n'y a pas de commentaire associé à cet avis.
Murette
Le 13 mai 2012
J'ai + qu'aimé !
Il est des livres qui, quand on les ouvre, ne se laissent fermer qu'avec le mot fin. Ce livre en fait partie Un voyage fabuleux, fait de surprises et de jolis moments. Un régal.
Il n'y a pas de commentaire associé à cet avis.
marcange
Le 12 mars 2012
Génialissime
J'ai failli en louper ma station de train tellement l'histoire était prenante. Suspense à vous couper le souffle jusqu'à la dernière page. Si vous ne l'avez pas encore acheté, je vous conseille de le faire au plus vite.
Il n'y a pas de commentaire associé à cet avis.
Casix
Le 12 avril 2012
Action & mystère frissonnant !
C'est un récit plein d'actions, très rythmé ! Se lit facilement malgré le nombre de pages important. Certaines scènes sont très imagées ; un peu moins de descriptif aurait été bienvenu, ça n'aurait pas manqué à l'histoire qui reste très divertissante. Les personnages sont charismatiques avec des caractères complémentaires et bien trempés mais très attachants. On est tout simplement transporté dans l'histoire.
Il n'y a pas de commentaire associé à cet avis.
BARTHES MURIEL
Le 25 mars 2012
Le secret des glaces
C'est un très beau livre avec cette intrigue qui nous transporte jusqu'à la fin. Zoé et Ry sont tellement impliqués dans leur énigme que nous voulons les aider.
Il n'y a pas de commentaire associé à cet avis.
Le 29 mars 2012
Le secret des glaces
J'ai adoré ce livre qui est plein de suspense !!
Il n'y a pas de commentaire associé à cet avis.
Le 27 mars 2012
Enorme !
J'ai adoré, on se retrouve pris en plein milieu d'une intrigue et il est difficile d'en sortir ! Seul bémol sur l'éxagération d'une certaine scène parisienne ! A lire à tout prix.
Il n'y a pas de commentaire associé à cet avis.
bergani79
Le 14 mai 2012
Musclé
Livre avec beaucoup d'action. Un soupçon de fantastique qui pimente l'histoire. Une histoire d'amour. Quelques longueurs cependant dans la mise en route de l'intrigue.
Il n'y a pas de commentaire associé à cet avis.
Faith
Le 06 octobre 2012
...
Franchement, ça aurait pu être épique, au début on s'attend vraiment à avoir quelque chose de génial, l'idée était super, mais franchement au milieu du livre... vous tombez sur une histoire qui n'a ni queue ni tête, qui est là je pense plus pour faire du volume, car c'est raconté et boom on ne s'en sert plus du tout.... on dirait que l'auteur avait plein d'idées et qu'il a juxtaposées les unes aux autres... par moment j'avais l'impression de lire un enfant de CM2 qui a fait une rédaction... Je trouve le contenu insipide.... la romance entre les deux personnages exagérée et surtout complètement inutile... lui doit mourir 2 ou 3 fois pour faire genre dramatique mais en fait surprise il n'est pas mort... L'héroïne on aurait dit une blonde de Mary Higgins Clark (désolée pour ceux qui aiment cet auteur, personnellement je peux pas).... Bref je l'ai lu jusqu'au bout pour la forme mais franchement je conseille de lire le début de sauter les trois quart du livre et de lire la fin... C'est vraiment dommage car ça aurait pu etre vraiment bien.
Il n'y a pas de commentaire associé à cet avis.
Mimie76260
Le 13 juin 2012
Fantastique !
On est plongé immédiatement dans le livre dès les premières pages. Il nous tient en haleine du début à la fin, je l'ai littéralement "dévoré" en peu de temps ! Je le conseille.
Il n'y a pas de commentaire associé à cet avis.
Extrait

1

Camp de prisonniers de Norilsk, Sibérie, URSS.
Février 1937.

Lena Orlova vit les loups. Ils rôdaient à la limite de la nuit, juste hors de portée des projecteurs, la queue basse, frôlant la neige.
Elle pressa le pas, ses bottes de feutre dérapant sur les ornières gelées de la route. Le froid était terrible. Son haleine formait un nuage de buée devant son visage, et l’air semblait crisser comme du papier au moindre mouvement brusque.
Elle ne remarqua le corps qu’au moment où elle faillit le heurter. Il était accroché par les talons au montant de la porte du camp, tout nu, les mains liées dans le dos avec du fil de fer, la tête tournée sur le côté, les yeux mi-clos. Au-dessus des pieds, attachés de la même façon, elle vit qu’ils avaient cloué une pancarte portant une inscription en lettres rouge vif : ON NE S’ÉVADE PAS DE NORILSK.
La porte du poste de garde s’ouvrit à la volée. Elle se retourna d’un bloc, le cœur battant la chamade.
Lena, espèce d’imbécile, arrête de sursauter comme ça ou ils vont soupçonner que tu mijotes quelque chose avant même d’avoir commencé.
Un homme portant l’uniforme bleu du NKVD sortit du poste de garde et tendit la main en claquant des doigts.
« Papiers. »
Lena fouilla dans la poche de sa veste molletonnée à la recherche de sa carte d’identité et de son permis de travail. À l’instant où elle les tendait, un coup de vent fit osciller le cadavre accroché au poteau. Dans le noir, les loups se mirent à hurler.
La sentinelle éleva ses papiers à la hauteur du faisceau de lumière tombant de la lampe fixée au-dessus de la porte. Depuis deux cent soixante-douze jours, elle franchissait cette porte tous les soirs, en venant des baraquements du personnel pour gagner son poste d’infirmière de nuit à l’infirmerie du camp de prisonniers et, tous les soirs, la même sentinelle lui demandait ses papiers et les regardait en prenant bien son temps. Il comparait son visage à celui des photos, vérifiait les tampons, les signatures et Dieu sait quoi encore, comme si quelque chose avait pu subitement changer depuis la dernière fois.
Il faisait si froid qu’elle avait l’impression de respirer des glaçons. Elle se martela les bras avec les poings et tapa du pied, ce qui eut pour seul résultat de faire tomber la neige accumulée sur son manteau.
« Tu es en règle, camarade », dit la sentinelle en lui rendant ses papiers.
La carte d’identité spécifiait que Lena était travailleuse libre, ce qui lui permettait d’entrer et de sortir par la porte sans risquer de se faire tirer dessus. Elle semblait être la seule à apprécier la cruelle ironie du fait d’être « libre » de travailler uniquement dans un métier que l’État avait choisi pour elle, dans cet endroit où l’État l’avait expédiée – un camp de prisonniers, de surcroît. Son permis de travail était une autre blague du même goût. Son père, un ennemi du peuple, avait été exilé dans ce coin de Sibérie pour y finir ses jours. Et elle, sa fille, était en exil aussi du même coup. Elle pouvait se déplacer à sa guise dans la péninsule du Taïmyr, mais elle n’avait pas le droit de mettre un pied en dehors.
La sentinelle devait penser que le froid l’avait gelée sur place, parce qu’il frappa impatiemment dans ses mains.
« Tu es en règle, je te dis. Tu peux passer.
— J’en ai de la chance », marmonna Lena, tout bas.
Elle ne jeta pas un nouveau coup d’œil au cadavre en franchissant la porte, mais elle sentit sa présence tel un vautour juché sur son épaule. On ne s’évade pas de Norilsk. Enfin, ça, c’est ce qu’ils croient…
Parce que, ce soir-là, Nikki et elle leur prouveraient le contraire. Ou les loups auraient deux corps de plus à manger.

Lena referma doucement les yeux du prisonnier qui était mort à un moment quelconque, au cours de la dernière heure. Sur sa feuille, dans la case à côté de CAUSE DU DÉCÈS, elle écrivit Arrêt cardiaque, parce qu’elle n’avait pas le droit de mettre Mort de faim.
Elle regarda sa montre et sentit son cœur accélérer ses battements. Onze heures passées.
Sainte Mère de Dieu, où était le sergent Chirkov ? Il aurait dû être là, maintenant. À minuit, ils devaient être, Nikolaï et elle, de l’autre côté de la cour, derrière les latrines, prêts à foncer à travers le no man’s land pour profiter des quarante-cinq secondes pendant lesquelles les projecteurs montés sur les tours de guet s’éteignaient, au moment du changement des équipes de gardes. Or ils ne pouvaient pas quitter l’infirmerie avant que le sergent ait effectué le décompte des lits de la fin de journée.
Lena regarda les secondes défiler sur sa montre. Elle n’avait pas le choix, elle devait continuer sa ronde. Pneumonie, dysenterie, engelures… Les lits sur lesquels gisaient les patients étaient de vulgaires civières de bois à peine améliorées ; ils n’avaient que des couvertures rugueuses sur le corps. Et il faisait toujours si froid, si atrocement froid. Elle tendit l’oreille dans l’espoir d’entendre le pas lourd du sergent. Cinq minutes passèrent encore. Puis dix.
Elle s’approcha du lit suivant, celui d’un garçon qui avait tenté de se suicider en s’ouvrant les veines du poignet avec les dents. Avant le matin, il serait mort. Et le vieil homme, à côté de lui, s’était attaqué à son propre pied à coups de hache…
La porte s’ouvrit avec un grincement de charnières rouillées, et Lena faillit laisser tomber un plateau de bandages stériles.
Le sergent Chirkov entra, accompagné par un courant d’air glacé, en tapant du pied pour débarrasser ses bottes de la neige collée sous ses semelles. Quand il la vit, un sourire timide adoucit son visage rougeaud.
« C’est donc toi qui es de service ce soir. J’espérais que… Je veux dire… » Il s’empourpra et détourna le regard. « Camarade Orlova, finit-il en hochant la tête avec raideur.
— Camarade sergent. »
Lena posa son plateau et coula discrètement un coup d’œil à sa montre. Onze heures dix-huit. Ils pouvaient encore y arriver. Il suffisait que le sergent effectue rapidement son décompte et s’en aille.
Il s’approcha du poêle sans se presser et souleva sa capote pour se réchauffer les fesses. Le poêle – en réalité, un simple réchaud à charbon ventru – arrivait à peine à atténuer le froid glacial de la longue pièce étroite.
« Tu es au courant des événements de ce matin ? demanda-t-il.
— J’en ai vu le dénouement. Pendu à la porte d’entrée.
— Eh bien... »
Le sergent haussa les épaules comme pour dire : « Que veux-tu ? C’était fatal. » Il commença à tirer de la poche de sa capote le nécessaire pour se rouler une cigarette, et Lena se retint de hurler de contrariété.
« Le stupide zek, poursuivit le sergent en déchirant un bout de journal sur lequel il versa un tabac grossier. Comment pouvait-il espérer passer vivant de l’autre côté de la palissade ? Et même s’il y était arrivé, par miracle, sans se faire cribler de balles, c’était la Sibérie qui l’attendait au-dehors, pas une promenade sur la place Rouge. »
Lena reposa doucement le pied à moitié amputé qu’elle était en train de laver et leva les yeux vers le sergent. Il avait incliné et détourné la tête pour allumer sa cigarette. Elle fut traversée par une pensée terrible : il savait ce qu’elle projetait de faire et lui délivrait un avertissement. Mais quand il la regarda à nouveau, elle ne lut rien sur son visage.
« Tu as raison, camarade sergent, dit-elle. Le prisonnier n’avait pas une chance.
— Alors pourquoi le font-ils quand même ? Tu peux me le dire ? Pourquoi essaient-ils de s’évader alors qu’ils savent que c’est sans espoir ?
— Je ne sais pas », mentit Lena.
Elle enroula un bandage propre autour des moignons sanglants des orteils tranchés. L’homme était allongé tout raide sur la paillasse, les yeux étroitement fermés. Il ne faisait pas un bruit alors qu’il devait souffrir le martyre. Il s’était lui-même infligé ces mutilations. Il avait essayé de se sectionner le pied avec une hache pour échapper aux mines de nickel. C’était un acte de désespoir fou, mais Lena ne le comprenait que trop.
Le sergent s’éloigna enfin du poêle mais, au lieu de procéder au décompte et de s’en aller, il se dirigea vers la fenêtre. Elle doutait qu’il puisse se voir dedans, avec toute la glace qui recouvrait la vitre.
« Il va y avoir un purga. Ça se sent dans l’air. Ne… »
Il ne finit pas sa phrase. Lena était sûre, maintenant, qu’il essayait de l’avertir. Ne fais pas ce que tu projettes, Lena Orlova. Ne fais pas ça. Pas ce soir. Jamais.
Le silence s’éternisa jusqu’à ce que Lena ne puisse plus le supporter.
« Ne… quoi ?
— Rien du tout. C’est juste qu’on pourrait se perdre dans le blizzard, rien qu’en allant de la porte des cuisines aux latrines. Si tu veux que quelqu’un te raccompagne aux baraquements, après la fin de ta garde… »
Elle réussit à sourire.
« Ce n’est pas de refus. »
Le sergent lui rendit un sourire et frappa dans ses mains.
« Très bien, alors… »
Lena regarda sa montre. Onze heures vingt-sept. Dieu du Ciel
« Camarade sergent, tu ne devrais pas… ?
— Je sais, je sais. L’appel du devoir. »
Il tira une feuille de papier de sa poche.
« Je vois que l’infirmerie est à nouveau pleine, ce soir. »
La règle voulait que, pour être admis à l’infirmerie, un prisonnier devait être estropié ou avoir une température supérieure à trente-huit degrés cinq, pourtant aucune place ne restait jamais vide. D’un coup d’œil le sergent pouvait parcourir la salle sur toute sa longueur et voir que chacun des lits était occupé mais, comme le règlement stipulait qu’il fallait les compter, il allait les compter.
Pendant que le sergent longeait les rangées de lits, rapprochant les noms inscrits sur les pancartes de ceux qui figuraient sur sa liste, Lena laissa tomber les pansements souillés dans un seau et passa au patient suivant.
Enfin, le sergent termina son décompte. Mais, au lieu de partir, il vint se planter à côté d’elle et la regarda bassiner le visage ulcéreux d’un vieillard presque mort du scorbut.
« Dis-moi, camarade Orlova, comment se fait-il que tu te sois retrouvée dans un endroit comme Norilsk ? »
Lena releva une mèche de cheveux vagabonde derrière son oreille et inscrivit une note sur la pancarte du patient. Va-t’en, se retint-elle de hurler. Va-t’en, va-t’en, va-t’en, c’est tout…
« C’est là que je suis née. Ou plutôt à côté d’ici, sur les rives de l’Ozero P’asino. Et je travaille à l’infirmerie parce que la Révolution dans son infinie sagesse dit que je dois le faire. »
Le sergent étouffa un gémissement.
« Allons, camarade Lena. Tu ne devrais pas parler comme ça. Et puis, tu crois qu’on m’a demandé mon avis avant de m’envoyer dans ce désert glacé, au milieu de nulle part, garder une bande de pathétiques zeks ? Mais les besoins de la collectivité doivent toujours passer avant les désirs de l’individu. »
Elle avait su à l’instant où elle les prononçait que ses paroles désinvoltes pouvaient lui attirer des ennuis. Il pensait probablement déjà à la dénoncer au politrouk – enfin, qu’est-ce qu’elle en avait à faire ? Après ce soir, elle serait partie, partie, partie.
Un silence s’établit entre eux, s’étira, devint pesant.
« Mais tu es vraiment des leurs ? » finit-il par demander.
Elle savait qu’il voulait parler des Iakoutes : des gardiens de troupeaux de rennes, à la peau sombre, pareille à du cuir, au visage plat, avec des fentes à la place des yeux.
« Parce que tes yeux sont pareils au ciel de chez nous, l’été, avant une tempête. Et tes cheveux…
Une mèche s’était à nouveau égarée, et il tendit la main pour la ramener derrière son oreille.
« Ils ont la couleur des blés mûrs qui dansent dans le vent. »
Elle tressaillit à son contact, eut un mouvement de recul.
« Je ne savais pas qu’un poète sommeillait en toi, camarade sergent. Et tu te trompes. Ma mère était bien iakoute, et je suis son vivant portrait, comme elle était l’image même de sa mère, et ainsi de suite, en remontant les liens du sang jusqu’au commencement des temps. »
Elle jeta un autre coup d’œil à sa montre. Onze heures trente huit. Ils n’y arriveraient plus jamais maintenant, c’était trop tard. Non, ils devaient encore essayer. Demain, le commandant l’assignerait à l’équipe de jour, dans laquelle elle pourrait être coincée pendant des mois. Ce serait alors l’été, et elle serait trop…
Elle posa sa main sur son ventre, encore plat, et qui ne révélait rien, mais ça ne saurait tarder. C’était ce soir ou jamais. Elle ramassa un bassin débordant.
« Excuse-moi, camarade sergent mais, comme tu vois, j’ai beaucoup à faire.
— Oui, bien sûr. Je dois continuer mes rondes, mais je te revois tout à l’heure ? À la fin de la nuit ?
— Oui. À tout à l’heure. »
Elle éprouva un pincement de regret en le regardant s’éloigner. Il serait accusé de leur fuite et pourrait être condamné à vingt ans de détention dans ce camp de prisonniers qu’il contribuait maintenant à garder.
Arrivé à la porte, il se retourna.
« Tu sais, camarade, ils ne meurent pas tous. Les zeks. Si tu fais ton quota, si tu obéis au règlement, tu ne meurs pas forcément. »
Il s’interrompit, comme s’il attendait une réponse de sa part, mais la peur lui nouait la gorge. Il sait quelque chose, pensa-t-elle. C’est forcé. Mais comment pourrait-il savoir, à moins que Nikolaï ait parlé ?
Or Nikolaï ne parlerait jamais parce que, des deux, c’était lui qui avait le plus à perdre. Si elle se faisait prendre à aider un prisonnier à s’évader, elle serait jugée et condamnée à vingt ans d’emprisonnement dans un camp de femmes, loin d’ici, si loin dans les profondeurs de la Sibérie qu’elle ne réussirait jamais à en sortir. Mais pour Nikolaï, il n’y aurait pas de procès, pas de condamnation. On se contenterait de le ramener ici, on lui dirait de se tenir debout à côté d’une tombe ouverte, et on le fusillerait.
Le sergent était encore devant la porte entrouverte, laissant entrer le froid, puis il se détourna enfin et s’en alla.
Elle attendit quelques instants après que la porte se fut refermée derrière lui, pour le cas où il se raviserait et déciderait de revenir. Elle reposa ensuite le bassin et courut vers l’autre bout de la salle, jusqu’au dernier lit sur la gauche, le long du mur – vers l’homme dont elle avait ressenti la présence à chacune de ses inspirations, dans chacune de ses terminaisons nerveuses depuis qu’elle était entrée dans l’infirmerie.