Les Chevaliers d'Emeraude, tome 7
Les Chevaliers d'Emeraude, tome 7
L'enlèvement
432 pages
Couverture souple. 15 x 23,5 cm
12 ans et plus
Réf : 413831
Avec ce livre, cumulez 10 Points Club
Au lieu de 15,30  (prix public)
Relever le défi
Résumé
Une disparition tragique bouleverse la vie du Château d'Émeraude. Wellan reçoit en héritage un curieux bijou doté d'un fascinant pouvoir magique. Au même moment, il découvre qu’Onyx est revenu en empruntant un nouveau corps... Devra-t-il une fois de plus affronter le renégat ?
Lors d'une attaque sournoise d’Asbeth, les hommes-insectes réussissent, grâce à la ruse de leur sorcier, à s'emparer d'un soldat dans le but d'anéantir le reste de l'humanité. Mais Wellan et un nouvel allié inattendu n'ont pas l'intention de laisser leur frère d’armes à la merci de l’Empereur Noir. Ensemble, ils se lancent dans la plus périlleuse de toutes les missions de sauvetage jamais entreprises par les Chevaliers... À leurs risques et périls.
Pourquoi on l'a choisi
Rien n'arrête Les Chevaliers d'Anne Robillard. Après un million d'exemplaires vendus dans son pays, celle qu'on appelle aussi "la J.K. Rowling québécoise" poursuit sa conquête de l'hexagone et fait l'unanimité chez les fans de littérature fantastique.
Moyenne des avis :Les avis des internautesNombre d'avis :3
Le 08 janvier 2010
Lisez, imaginez et vous comprendrez
Je n'ai aucune critique à exprimer, pour moi, cette collection est superbe autant pour la première de couverture que dans son contenu et j'attends toujours après la lecture de chaque tome de commencer le suivant pour me replonger dans un monde plein de mystères, de beauté et de magie. Je vais commencer le tome 5 et si il est aussi captivant que les précédents, je pense passer un fort agréable moment; je recommande fortement ces ouvrages remplis de si belles choses quand on a de l'imagination.
Il n'y a pas de commentaire associé à cet avis.
Le 05 mars 2010
Combien y a-t-il de tomes
Je suis au tome 7 et je viens de commander le 8 avec toujours autant de plaisir, mais j'aimerais savoir combien il y a de tomes dans la collection. Merci, ninette66
Réponse du modérateur : 10 tomes sont déjà parus chez l'éditeur français. Nous devrions les avoir bientôt au Club.
Il n'y a pas de commentaire associé à cet avis.
maxime31
Le 04 avril 2014
Les chevaliers d'emeraude
C'est dommage que le tome 8 des Chevaliers d'emeraude ne soit pas en vente. Etrange car il y a pourtant le tome 8. J'espère qu'il y sera prochainement car j'adore cette série de livres !
Il n'y a pas de commentaire associé à cet avis.
Extrait

1

LE PRÉDATEUR


Le Royaume de Béryl était situé dans les montagnes au sud d'Enkidiev, où les forêts se faisaient rares et dégarnies. On y bâtissait donc des maisons de pierre. D'ailleurs, les Bérylois ne coupaient jamais d'arbres et le bois nécessaire à la fabrication des meubles et au chauffage était plutôt importé du Royaume de Turquoise.
Le magicien Mori avait choisi de creuser le roc, au faîte du plus haut pic, pour y abriter ses manuscrits et ses potions. Personne ne gardait l'entrée de cette grotte, car le vieil homme n'avait pas d'ennemis.
L'étroit couloir, taillé au pic et à la pioche, s'ouvrait sur une caverne qui aurait pu être spacieuse si elle n'avait pas été encombrée d'une multitude d'étagères en granit. Les tablettes regorgeaient de grimoires, de rouleaux de parchemin, de petites bouteilles de toutes les couleurs, de creusets, de fragments de roches brillantes et d'objets plus difficilement identifiables. Au centre se dressait une table en chêne massif dont la surface avait été maintes fois abîmée par le déversement de certaines potions. En effet, les mains de Mori n'étaient plus aussi sûres depuis qu'il avait atteint l'âge vénérable de deux cent cinq ans.
Jadis, un grand nombre de mages conseillaient les rois et les reines d'Enkidiev. La plupart s'étaient éteints sans avoir trouvé d'apprentis pour poursuivre leur grande œuvre. Il n'en restait plus que deux sur le continent. Tout en consignant ses dernières observations dans l'énorme livre ouvert devant lui, Mori pensa à son confrère Élund qui transmettait sa science à Hawke. Dans ses nombreuses lettres, le magicien d'Émeraude ne cessait de vanter le talent de ce jeune Elfe.
— Qui aurait pensé qu'un jour le peuple des forêts accepterait de laisser l'un de ses enfants étudier sous la tutelle d'un humain ? marmonna Mori en trempant sa plume dans l'encrier.
Il fallait posséder de grandes qualités et des aptitudes particulières pour devenir enchanteur. Que les Chevaliers triés sur le volet par Émeraude Ier fussent tous de puissants magiciens dépassait déjà l'entendement.
— Malheureusement, ils se servent de leurs pouvoirs pour faire la guerre, déplora le vieil homme qui avait pris l'habitude de parler tout seul.
Aucun de ces soldats ne pensait à s'isoler et à observer les astres nuit après nuit afin d'y déchiffrer les messages des dieux.
— Tous des louveteaux sans aucune patience...
Mori inscrivit la date en haut de la grande page de papyrus. La nuit précédente, il avait relevé des signes troublants entre l'étoile du Nord et la constellation du Bouclier. Dès qu'il aurait noté ses remarques, il écrirait une longue lettre à Élund pour l'en informer.
« Une étrange lueur est apparue à quelques degrés à peine d'Istanria, l'étoile des mises en garde. Je l'ai contemplée jusqu'au matin, car elle se déplaçait lentement vers le Bouclier. Nous savons tous que ce secteur du ciel annonce des catastrophes. C'est d'ailleurs à cet endroit que nous avons vu passer l'étoile de feu il y a plusieurs années.
» J'étais sur le point de me retirer, mes vieux yeux ne pouvant plus rester ouverts, lorsque la masse gazeuse a pris la forme d'un crocodile. C'est un animal très ancien qui a disparu des rivières d'Enkidiev avant l'instauration des dynasties. Mais au dire de mon défunt maître, un certain nombre de ces bêtes carnivores se sont réfugiées dans la Forêt Interdite. Il existe très peu de références sur cette espèce de reptile dans les livres de symboles célestes, car il n'a pas été souvent observé dans le ciel. Sa dernière mention remonte à la deuxième dynastie, au moment de la grande famine, tandis que nos ancêtres étaient aux prises avec des hordes de dragons qui tentaient de les dévorer, faute de nourriture.
» J'ai relu mes observations des derniers mois afin de voir si cet animal avait un lien avec la nouvelle invasion de l'Empereur Noir. Le déplacement de cette bête lumineuse en sens inverse de l'étoile funeste de Shola me laisse perplexe. Sa couleur blanche également. C'est comme si le danger provenait à la fois d'Irianeth et des mondes célestes. »

— Bravo ! le félicita une voix inconnue.
Saisi, Mori sursauta et renversa l'encrier qui éclaboussa la page qu'il venait de remplir. Il pivota sur son tabouret et aperçut un homme à l'entrée de la grotte. Les quelques chandelles disposées sur la table éclairaient à peine son visage. Le magicien ne le reconnut pas comme étant un habitant de Béryl. Ses traits étaient indéfinissables et ses yeux, froids comme la mort.
— Mais qui êtes-vous ? articula enfin Mori.
— Un mage qui ne sait pas reconnaître ses maîtres ? ricana le visiteur. Est-ce votre âge qui brouille votre vision ?
— Un Immortel... ici ?
Nomar s'avança lentement, sa longue tunique soulevant la fine couche de poussière sur le plancher de la caverne.
— Vous n'êtes pas le Magicien de Cristal, constata Mori en fronçant ses sourcils broussailleux.
— Très juste.
— Pourquoi les dieux nous envoient-ils un autre de leurs serviteurs ? Est-il arrivé malheur à Abnar ?
— Disons qu'il n'est pas libre de se déplacer en ce moment.
— Pourquoi Parandar vous a-t-il demandé de visiter mon humble demeure ?
— Mais il ne m'a rien demandé de tel, mon pauvre homme. En fait, je ne suis même pas l'un de ses arrogants Immortels. Je leur suis en tous points supérieur, comme vous le constaterez bientôt.
— Je ne comprends pas ce que vous me dites.
Nomar marcha nonchalamment le long d'un rayon chargé d'opuscules en fixant le mage d'un regard brillant de cruauté.
— Je suis la dernière erreur de Parandar, expliqua-t-il finalement. Il y a fort longtemps, il m'a condamné pour l'éternité au gouffre sans fin.
— Vous êtes l'une des divinités déchues ! s'exclama Mori effrayé d'apprendre que l'une d'elles avait échappé à son châtiment.
— Cessez de trembler, vieillard. J'ai éliminé tous les autres parias, parce que j'étais cent fois plus fort qu'eux.
— Mais que me voulez-vous ?
— Je me suis réfugié dans votre monde et j'ai appris à l'aimer malgré toutes ses tares. J'ai donc décidé de m'y établir afin de défier celui qui est responsable de mes souffrances.
— Parandar ? Mais il ne vous laissera jamais mettre ce plan à exécution ! l'avertit Mori.
— Il ne sait pas ce qui se passe dans ce merveilleux paradis qu'il a créé pour plaire à son épouse. J'irais jusqu'à dire qu'il s'en moque.
— C'est faux ! Il veille sur les humains depuis leur premier souffle. Les magiciens qui lui sont encore fidèles le mettront en garde.
— Pas s'ils ont tous été éliminés.
— La colère du ciel sera terrible lorsque les dieux apprendront cette trahison !
Mori tendit la main et son bâton de chêne noueux vola jusqu'à sa paume. Mais il n'eut pas le temps de s'en servir. Un éclair fulgurant s'échappa des doigts de Nomar, frappant le mage en pleine poitrine. Il étouffa un cri de douleur et s'effondra sur le sol.
Le dieu détrôné promena un regard tranquille sur tous les ouvrages que le vieil homme avait accumulés au fil des ans.
— Quel dommage, soupira-t-il.
D'un geste de la main, il enflamma les parchemins. Le feu se répandit rapidement aux grimoires et lécha les pots de verre qui éclatèrent un à un.
— Maintenant, il ne me reste qu'un seul magicien à détruire. Comme il habite le même château que le porteur de lumière, ce sera un magnifique coup double. Ensuite, je m'emparerai de la fille de l'empereur et j'écraserai le grand seigneur des insectes.
Nomar se dématérialisa tandis que les flammes dévoraient le travail de toute une vie.



2

Un calme inquiétant


Depuis l'attaque des abeilles géantes sur la côte ouest du continent, plus de trois ans s'étaient écoulés. L'inaction d'Amecareth angoissait Wellan, car il craignait que l'Empereur Noir n'en soit finalement rendu à jeter ses véritables guerriers dans la mêlée. Incapable d'oublier les descriptions qu'en faisait le journal d'Onyx, le grand Chevalier sondait en permanence Enkidiev pour s'assurer qu'on ne le prendrait pas au dépourvu.
Malgré la menace qui continuait de planer sur les humains, le Château d'Émeraude connut plusieurs événements heureux : Kerns épousa la jeune Jana et Wimme se décida enfin à s'unir à Kagan, après qu'il lui eut fait la cour pendant des années. Swan, Amayelle et Catania donnèrent naissance, chacune à leur tour, à trois beaux garçons en pleine santé, nommés respectivement Nemeroff, Cameron et Kiefer. Puis, Swan surprit ses compagnons avec une seconde grossesse et l'arrivée d'un fils qu'elle appela Atlance.
Falcon et Wanda allaient également bientôt devenir parents pour la première fois. La femme Chevalier, enceinte de plusieurs mois, rayonnait. « Si les choses se poursuivent à ce rythme-là, il y aura bientôt plus d'enfants que de soldats parmi les Chevaliers d'Émeraude », pensa Wellan, lui-même papa. Sa petite Jenifael venait d'avoir quatre ans, mais elle atteignait presque la taille de Liam et de Lassa, qui avaient huit et neuf ans. Le magicien Élund avait accepté de l'intégrer à ses nouvelles classes, car elle savait lire et elle maîtrisait déjà ses pouvoirs.
Une quarantaine d'adolescents avaient finalement répondu à l'appel du Roi d'Émeraude tandis que les Chevaliers étaient en mission sur l'île des Lézards. Même s'il aurait préféré commencer leur éducation magique à un plus jeune âge, Élund les avait accueillis au château. Avec l'aide de Hawke, il avait accéléré leur formation. Les Chevaliers étant nombreux, lorsque vint le temps pour ces élèves de devenir Écuyers, la moitié des soldats se retrouvèrent malheureusement sans apprentis.
Contrairement à son habitude, Élund ne les imposa pas aux soldats d'Émeraude. Il demanda plutôt à ceux qui désiraient éduquer un enfant de le lui faire savoir, puis il les attribua en conséquence. Parmi les aînés, seul Santo émit le désir de recevoir un gamin. Aucun Écuyer ne fut imposé aux Chevaliers de l'âge de Bridgess, puisque la plupart d'entre eux s'étaient récemment mariés ou étaient parents de petits bébés dont ils désiraient s'occuper. Ce furent surtout les soldats célibataires dans la vingtaine qui exprimèrent le vœu de former la prochaine génération de Chevaliers. Alors le nombre des vaillants défenseurs du continent passa à un peu plus de cent.
Tout comme l'avait jadis fait Hadrian d'Argent, Wellan divisa ses hommes en six groupes commandés par ceux de ses frères qui possédaient des bracelets magiques. De cette façon, chaque troupe pouvait venir en aide aux autres en se déplaçant rapidement. Il institua ensuite des tours de garde de quarante jours pour chaque unité dans les Royaumes d'Émeraude, des Elfes, des Fées, d'Argent, de Cristal et de Zénor, pour que la côte soit constamment gardée. Les divisions patrouillaient leur territoire durant la période convenue puis, lors du changement d'affectation, elles rentraient toutes au Château d'Émeraude pour un souper commun avant de repartir en mission. Les Chevaliers et leurs conjoints se montrèrent fort satisfaits de cette façon de procéder qui leur permettait de se retrouver périodiquement chez eux.
Wellan avait longtemps réfléchi afin de partager ses hommes de la façon la plus équitable possible. Santo commandait un groupe de onze Chevaliers, soit Kerns, Pencer, Brennan, Jana, Kumitz, Yann, Gabrelle, Hiall, Romald, Zane et Silvess, ainsi que huit Écuyers : Gibbs, Jonas, Dean, Alwin, Terri, Mann, Rupert et Yancy.
Chloé et Dempsey s'occupaient ensemble d'un autre groupe, formé des Chevaliers Nogait, Murray, Swan, Derek, Herrior, Maïwen, Offman, Ursa, Kisilin, Reiser et Dillawn et des Écuyers Sagwee, Radama, Moher, Fayden, Rainbow, Ivy et Drew.
Pour sa part, Falcon se retrouvait à la tête de douze Chevaliers, ses camarades Kevin, Wanda, Chesley, Lornan, Candiell, Davis, Dyksta, Prorok, Fallon, Kruse, Salmo et Carlo, mais de seulement deux Écuyers, Dunkel et Franklin.
Le grand chef avait assigné un total de quinze Chevaliers chacun à Bergeau et Jasson, qui savaient maîtriser les plus bouillants jeunes soldats. Bergeau dirigeait donc Wimme, Colville, Kagan, Arca, Kowal, Sherman, Izzly, Heilder, Sheehy, Drewry, Daiklan, Akers, Atall, Morgan et Randan ainsi que les Écuyers Stone, Koshoff, Nelson, Benson et Polass.
Quant à Jasson, il guidait Ariane et son mari, le capitaine Kardey, Corbin, Sage, Kira, Yamina, Joslove, Botti, Amax, Dienelt, Brannock, Alisen, Madier, Fossell et Fabrice ainsi que sept Écuyers, soit Harrison, Mara, Camilla, Phelan, Lavann, Pierce et Francis.
Wellan avait choisi pour lui-même un groupe de onze Chevaliers ayant presque tous des apprentis. Il s'agissait de Bridgess, Hettrick, Curtis, Milos, Bailey, Volpel, Zerrouk, Bianchi, Canaan, Winks et Robyn ainsi que des dix Écuyers Bankston, Nurick, Honsu, Dansel, Quill, Aidan, Kelly, Linney, Ada et Ellie.
Ses compagnons s'étaient moqués de lui en disant qu'il s'entourait de tous ces apprentis parce qu'il était devenu père et qu'il ne pouvait plus se passer des enfants. Le grand Chevalier n'avait pas réagi à leurs railleries, car ils avaient probablement raison. D'ailleurs, tout comme Élund le lui avait prédit plusieurs années auparavant, ses Écuyers lui avaient effectivement ouvert le cœur et enseigné la confiance, la compassion et le pardon.