Frisson, tome 1
Top lecteur
Frisson, tome 1
Maggie Stiefvater
480 pages
Couverture souple
Réf : 327680
Avec ce livre, cumulez 10 Points Club
Au lieu de 18,00  (prix public)
Epuisé
La jeune fille et les loups
Résumé
Enfant, Grace a été agressée par une meute de loups et sauvée par l'un d'entre eux. Depuis ce jour, elle sait qu'un lien indéfectible les unit. Le jour où un élève de son lycée est retrouvé mort, les habitants accusent le loup et organisent une traque. Peu après, Grace découvre devant sa porte un jeune homme blessé au regard étrangement familier...

Une histoire de loup-garou qui fera fondre et frissonner les mordues du genre.
Avis Top Lecteur
« Frisson est un livre qui nous plonge dans l’univers mystérieux et inquiétant des loups. […] L’originalité de ce roman se tient dans son double point de vue, nous sommes dans la tête de Grace et celle de Sam. Nous savons qui ils sont, comment ils pensent et l’importance de leur amour si intense, si frustrant. Rien ne nous échappe et nous sommes à fleur de peau jusqu’au bout. »

Aude Nantois


« Dans la même lignée que Fascination ou encore 16 Lunes, Frisson ne déroge pas à la règle d'un amour interdit bercé par un environnement fantastique. Le grand atout de cet ouvrage se trouve dans la narration, l'auteur a décidé d'alterner les point de vue entre Grace et Sam, le loup. [...] Frissonnez de plaisir en lisant ce roman ! »

Fanny Reina
Les internautes ayant commandé Frisson, tome 1 ont également choisi
Moyenne des avis :Les avis des internautesNombre d'avis :15
GRACIAN ELODIE
Le 24 juin 2011
Frissons
Une très belle histoire d'amour. Certes le début est un peu lent. Mais arrivé à la moitié du roman vous aurez du mal à le lâcher. L'amour entre Grace et Sam, cette tension permanente : la peur constante que les rigueurs de l'hiver n'emporte Sam à jamais...
Il n'y a pas de commentaire associé à cet avis.
Le 04 juillet 2011
Frisson
Comme en général, j'ai été attirée vers ce livre pour sa jolie couverture ^^ Et me suis retrouvée embarquée dans un monde de loups-garous (ça change des vampires :)) J'ai apprécié la mise en forme du livre, chaque chapitre commence par une indication de la température, le froid provoque la transformation de Sam en loup-garou, l'alternation des points de vue ici ne m'a pas dérangée au contraire ça permet un point de vue d'ensemble plus détaillé. Cependant, à part la nouveauté du genre, les personnages restent très prévisibles, Sam et Grace sont des personnages qui auraient mérité d'être plus creusés, et leur histoire d'amour était stupide et niaise. Si j'étais touchée par la façon dont l'amour de Grace persistait à travers les années et la nature de loup de Sam, c'est tout ce qui m'a plu. Comme en général, un amour impossible partagé entre leur passion physique et la distance réelle, renforcé par les répétitions lassantes voir embêtantes de l'auteur qui rappelle que Sam deviendra définitivement un loup et donc que leur amour est impossible ! Pourquoi continuer à lire alors ? Le thème du loup-garou ! A chaque nouvelle page, j'attendais une surprise qui malheureusement n'arriva pas... Tout comme les personnages principaux, les personnages secondaires manquent de matière. Finalement c'est un livre qui se lit vite, mais il ne faut pas vous attendre à une révolution du genre. Pour ma part je n'achèterais pas le second Tome !
Il n'y a pas de commentaire associé à cet avis.
oror18
Le 01 juillet 2011
Génial
Ce livre est génial ! Je l'ai dévoré en une semaine en m'obligeant à faire des pauses, pour ne pas le lire trop vite !!! C'est une belle histoire d'amour... Un livre que je conseille aux romantiques !
Il n'y a pas de commentaire associé à cet avis.
ciel
Le 01 juillet 2011
Moyen
Au début, j'ai vraiment eu du mal à m'immerger dans le récit; traînant en longueur, j'ai failli abandonner mais les personnages sont sympathiques et la tension permanente.
Il n'y a pas de commentaire associé à cet avis.
Mayra
Le 04 août 2011
Un régal
Ah, ça faisait bien lontemps que je ne m'étais pas plongée dans un tel livre ! Le livre est très loin d'être "niais". Il est subtil, intriguant et magique ! Je l'ai dévoré !!!
Il n'y a pas de commentaire associé à cet avis.
Le 17 septembre 2011
Pas mal du tout
L'histoire avance doucement et prend de l'intérêt au fil des pages... Au début j'étais sceptique... Puis au fil des pages, de plus en plus intéressée... Je vais attaquer le tome 2 avec intérêt et j'aimerais savoir quand France Loisirs publiera le tome 3 "Fusion" (déjà sorti ailleurs), merci de votre réponse.
Réponse du modérateur : Je n'ai pas encore de date à vous communiquer pour la sortie du tome 3.
Il y a 1 commentaire associé à cet avis.
Si vous souhaitez commenter cet avis, merci de vous identifier en cliquant ici.
Remarque de melanie PINSARD du 06/02/12
Déjà 5 mois que j'attends le tome 3 ! Et là, faut passer commande mais vous l'avez toujours pas alors qu'ailleurs ils l'ont depuis bien lontemps et c'est le seul bouquin que j'ai envie de commander...
Le 27 octobre 2011
Ca fait rêver...
Je n'ai pas réussi à le lire doucement comme le conseille oror18... J'ai pourtant essayé ! Il est captivant ! J'ai hâte d'acheter le tome 2 pour connaître la suite de l'histoire romantique de Grace et Sam. Romantique, aimant le surnaturel, n'hésitez pas !
Il n'y a pas de commentaire associé à cet avis.
Alexb40
Le 26 décembre 2011
Jolie petite histoire
Pour ma part, j'ai trouvé ce livre mignon, il change un peu des histoires traditionnelles de loup garou. Je pense qu'il est plutôt à réserver à un jeune public. Car il est vrai que l'histoire d'amour est un peu niaise et prévisible et que les personnages mériteraient d'être étoffés. J'ai quand même acheté le tome 2, j'avais envie de connaître la suite des aventures de Sam et Grace.
Il n'y a pas de commentaire associé à cet avis.
gdegoudou
Le 09 février 2012
Sans intérêt
Je n'ai absolument pas accroché. Je me suis vraiment ennuyée et j'ai donc arrêté ma lecture en cours. Pourtant, le résumé de l'histoire m'avait donné envie de le lire mais là, c'est vraiment loupé... Je ne lirai certainement pas la suite.
Il n'y a pas de commentaire associé à cet avis.
Le 19 avril 2012
Frisson
Magnifique histoire ! J'ai adoré et dévoré ce livre. Beaucoup d'émotions, poignant... s'il existe une adaptation cinématographique, je suis preneuse.
Il n'y a pas de commentaire associé à cet avis.
BEAUFILS M NOELLE
Le 17 janvier 2012
Pas terrible
Je n'ai pas aimé, je me suis ennnuyée tout le long du livre, je pensais qu'il y aurait plus d'action, je le trouve plat , je pensais avoir plus de frisson vu le titre.
Il n'y a pas de commentaire associé à cet avis.
lilith
Le 15 décembre 2011
Mordant
Un Twilight à la loup-garou !
Il n'y a pas de commentaire associé à cet avis.
Le 15 février 2012
Des frissons en veux-tu, en voilà !
C'est un roman Jeunesse, alors si vous n'aimez pas ce genre de lecture, celui-ci n'est pas pour vous... Moi j'aime les romans Jeunesse ;) Mais j'ai eu un peu de mal à m'intéresser à l'histoire je l'avoue, du mal à rentrer dedans... Le récit est raconté par les deux personnages principaux, Grace et Sam. J'ai préféré les passages de Sam, ses points de vue etc. On frissonne avec lui, et on en vient à détester la neige, si si, si je vous le dis ;) Car oui, ici, les loups garous ne sont pas réellement ceux que nous connaissons, pas de transformation à la pleine lune... et pour le coup, ici, c'est une véritable malédiction, qui nous déchire le coeur. Je l'ai finalement lu plutôt rapidement, et surtout grâce aux passages de Sam, j'ai vraiment pris du plaisir à lire ce livre... Je regrette cependant une chose, un peu plus d'action aurait été bien. C'est dommage car le peu qu'il y a, on est happé par le suspense et on frissonne.
Il n'y a pas de commentaire associé à cet avis.
GwenNico
Le 08 août 2012
Génial !!
Super livre... quand on l'a lu, on est pressé de lire la suite !! J'adore.
Il n'y a pas de commentaire associé à cet avis.
Latour
Le 18 octobre 2012
Aurait dû figurer dans la rubrique jeunesse...
Un amour impossible sur un fond d'histoire de loup-garou destiné à un jeune public, il faut bien l'avouer. Rien de bien renversant. L'écriture est fluide, se lit rapidement. Plaîra sûrement aux jeunes ados vu le thème abordé. Plutôt mièvre pour adultes.
Il n'y a pas de commentaire associé à cet avis.
Extrait

chapitre 1 ♦ Grace
-10 °C

Je me souviens être étendue dans la neige, petite tache de chaleur rouge se refroidissant peu à peu, entourée de loups qui se bousculaient pour me lécher, me mordiller, me harceler. Leurs corps serrés les uns contre les autres m'encerclaient, interceptant le peu de chaleur que le soleil avait à offrir. La fourrure de leur cou scintillait de glaçons, leurs souffles traçaient des formes opaques qui flottaient dans l'air alentour. L'odeur musquée de leur poil me rappelait celles, agréables mais terrifiantes, de chien mouillé et de feuilles brûlées dans le jardin. Leurs langues râpeuses m'écorchaient la peau, leurs crocs indifférents déchiraient mes manches, s'accrochaient à mes cheveux, se pressaient contre mes clavicules, contre le pouls battant à mon cou.
J'aurais pu crier, mais je ne l'ai pas fait. J'aurais pu me débattre, lutter, mais non. Allongée là, je me suis abandonnée, en regardant au-dessus de ma tête le ciel blanc d'hiver virer au gris.
L'un d'eux a enfoncé son museau dans le creux de ma main, puis l'a frotté contre ma joue. Une ombre s'est projetée sur mon visage. Et, tandis que les autres me poussaient de toutes parts, il a plongé ses yeux dans les miens.
J'ai soutenu son regard aussi longtemps que je l'ai pu. Vus de près, ses iris jaunes étaient pailletés de toute la gamme des nuances qui vont de l'or à l'acajou. Je ne voulais pas qu'il se détourne, et il ne l'a pas fait. Je voulais tendre la main pour agripper la fourrure de son collier, mais mes bras restaient gelés, recroquevillés contre mon torse.
Je ne me souvenais plus de ce que c'était que d'avoir chaud.
Puis il s'est éclipsé. Lui parti, les autres ont refermé le cercle, plus près, trop près, étouffants. J'ai senti quelque chose palpiter dans ma poitrine.
Plus de soleil. Plus de lumière. J'allais mourir. J'avais oublié à quoi ressemblait le ciel.
Mais je ne suis pas morte. Je me suis égarée longuement dans un océan de glace, avant de renaître dans un monde de chaleur.
Je me souviens de ceci : ses yeux jaunes. Que je croyais ne plus jamais revoir.


chapitre 2 ♦ Sam
-10 °C

Ils arrachèrent la fillette du pneu accroché à l'arbre du jardin où elle se balançait et la traînèrent dans les bois. Son corps traça un léger sillon dans la neige, de son monde jusqu'au mien. Je les vis faire. Je ne fis rien pour les arrêter.
Cela avait été l'hiver le plus long, le plus froid de ma vie. Jour après jour luisait un soleil pâle impuissant. Et la faim - une faim qui vous brûlait et vous rongeait, tel un maître insatiable. Rien ne bougeait ce mois-là, le paysage restait figé comme un diorama incolore et sans vie. Depuis que l'un de nous avait été abattu d'un coup de fusil alors qu'il fouillait dans les poubelles derrière une maison, le reste de la meute ne quittait plus les bois, où nous dépérissions lentement de faim, à attendre le retour de la chaleur et de nos corps d'antan. Jusqu'au moment où ils découvrirent la fillette. Où ils attaquèrent.
Tapis autour d'elle, grognant, jappant et claquant des mâchoires, ils se disputaient qui serait le premier à déchiqueter leur proie.
Je vis toute la scène. Je vis leurs flancs parcourus de frissons affamés. Je les vis traîner le corps de l'enfant de côté et d'autre en balayant la neige, découvrant la terre nue au-dessous. Je vis leurs truffes maculées de rouge. Et je n'y mis toujours pas fin.
J'étais haut placé dans la hiérarchie de la meute - Beck et Paul s'en étaient assurés - j'aurais donc pu m'interposer immédiatement, mais je restai en arrière, frissonnant de froid, les pattes enfoncées dans la neige jusqu'aux chevilles. De la fillette me parvenaient des effluves de chaud, de vivant, et par-dessus tout d'humain. Qu'est-ce qui clochait chez elle ? Pourquoi ne se débattait-elle pas, si elle était vivante ?
Je sentais l'odeur de son sang, une odeur chaude et vive dans ce monde glacé et mort, et je vis Salem frémir convulsivement en lacérant ses vêtements. Mon estomac se contracta douloureusement - je n'avais pas mangé depuis si longtemps ! Je voulais me frayer un passage entre les loups pour rejoindre Salem. Je voulais feindre d'ignorer l'humanité de l'enfant, faire la sourde oreille à ses gémissements étouffés. Elle semblait si menue face à notre sauvagerie, à la meute qui la pressait de toutes parts, la pressait d'échanger sa vie contre la nôtre.
Un grondement découvrit mes crocs et je m'avançai. Salem grogna en retour, mais, malgré mon jeune âge et mon corps amaigri, ma stature lui en imposait. Paul lança un aboiement menaçant pour me soutenir.
J'étais tout près d'elle à présent. Elle gisait, face à l'immensité du ciel qu'elle fixait d'un air détaché, morte, peut-être. J'enfonçai la truffe dans la paume de sa main ; elle fleurait bon le sucre, le beurre et le sel, me renvoyant à une autre existence.
Puis je vis ses yeux.
Éveillés. Vivants.
Elle les plongea au fond des miens et me dévisagea avec une atroce franchise.
Je reculai, frissonnant encore - mais, cette fois, ce n'était pas la colère qui ébranlait ma carcasse.
Ses yeux dans les miens. Son sang sur mon museau.
Je me sentais écartelé, au-dedans comme au-dehors.
Sa vie.
Ma vie.
La meute, méfiante, me céda la place. Ils grognèrent contre moi, qui n'étais plus des leurs, et retroussèrent leurs babines en direction de leur proie. Je songeai que c'était la plus belle des enfants, un tout petit ange ensanglanté dans la neige, et qu'ils allaient la détruire.
Je le vis. Je la vis, elle, comme je n'avais encore jamais rien vu.
Et j'y mis fin.


chapitre 3 ♦ Grace
3 °C

Je l'ai revu par la suite, toujours par grand froid. Il se tenait dans notre jardin de derrière, à l'orée du bois, et ses yeux jaunes restaient constamment fixés sur moi quand je venais remplir la mangeoire pour les oiseaux ou sortir les poubelles, mais jamais il ne s'est approché. Lorsque le jour baissait - durant ces crépuscules sans fin des longs hivers du Minnesota -, je m'accrochais au pneu gelé jusqu'à ce que je sente son regard. Plus tard, devenue trop grande pour la balançoire, je quittais la véranda et j'avançais tout doucement de quelques pas, la main tendue, paume tournée vers le ciel, les yeux baissés. Aucune menace. Je m'efforçais de parler son langage.
Mais quel que soit le temps passé à l'attendre, quoi que je puisse tenter pour le rejoindre, il se fondait toujours dans les fourrés avant que j'aie pu franchir la distance qui nous séparait.
Jamais je n'ai eu peur de lui. Il était bien assez grand pour m'arracher à ma balançoire, bien assez fort pour me jeter à terre et me traîner jusque dans la forêt, mais sa férocité ne se reflétait en rien dans son regard. Je me remémorais ses yeux, toute leur gamme de nuances d'or, et je ne pouvais pas le craindre. Je savais qu'il ne me ferait aucun mal.
Et je voulais qu'il sache que je n'étais pas pour lui un danger.
J'attendais. J'attendais encore.
Lui aussi attendait, même si j'ignorais quoi. J'avais l'impression d'être la seule à essayer d'établir un contact.
Mais il revenait toujours. Me regarder le regarder. Jamais plus près, mais jamais plus loin non plus.
C'est ainsi que la scène s'est répétée fidèlement, pendant six ans : la présence des loups me hantait tout l'hiver, leur absence encore davantage tout l'été. Je ne m'interrogeais pas sur cette alternance. Je les croyais des loups. Seulement des loups.